En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Les chiffres clés de l'eau potable en France

Eau potable : des réseaux en mutation Actu-Environnement.com - Publié le 08/05/2017
Eau potable : des réseaux en mutation  |    |  Chapitre 2 / 7
Les chiffres clés de l'eau potable en France
Environnement & Technique N°369 Ce dossier a été publié dans la revue Environnement & Technique n°369
[ Acheter le numéro | S’abonner ]

En France, le prix moyen de l'eau est de 4,03 euro par m3 selon les données des agences de l'eau de 2014. Un prix parmi les plus bas d'Europe et qui grimpe moins vite que dans certains pays européens. La qualité est aussi au rendez-vous puisqu'un petit pourcentage de la population reçoit une eau qui ne respecte toujours pas les normes. Les taux de non-conformité sont de 2,4% pour la qualité microbiologique, 4% pour les pesticides et 0,7% pour les nitrates.

Connaissance des réseaux : des données complexes à compiler

La loi Grenelle 2 impose aux collectivités de réaliser le descriptif détaillé des ouvrages de transport ou de distribution d'eau. Cette connaissance minimum ne semble plus aujourd'hui une difficulté pour la majorité des collectivités. En guise d'incitation financière pour les retardataires, les agences de l'eau prévoient une sanction : le doublement du taux de leur redevance pour prélèvement de l'eau. Dans certaines situations, la déclaration peut prendre des allures de casse-tête. "Il faut prendre en compte les ventes d'eau en gros permanentes mais aussi tous les échanges d'eau et interconnexions de secours, souligne Régis Taisne, adjoint au chef du département cycle de l'eau de la Fédération nationale des collectivités concédantes et régies (FNCCR). Renseigner les formulaires des agences de l'eau pour les déclarations sur la connaissance patrimoniale et les rendements devient ubuesque".

Normalement, la collectivité qui prélève de l'eau doit récupérer les informations sur les réseaux de distribution des collectivités auxquels elle vend la ressource. La redevance n'est en effet payée que par les collectivités qui prélèvent l'eau dans la ressource. Cette situation peut créer des erreurs dans les déclarations et des iniquités. "Il n'est évidemment pas possible - et pas moral - de pénaliser une collectivité qui achète de l'eau en gros car son fournisseur est mauvais… Et inversement", pointe Régis Taisne. Face aux déclarations potentiellement erronées, les Agences de l'eau tentent de faire le tri et de contrôler. "L'Agence de l'eau Loire Bretagne est en cours d'investigation pour valider les données, explique Emmanuel Pichon, chargé de mission eau potable de l'Agence de l'eau Loire Bretagne. Nous sommes descendus à l'échelle communale pour faire le lien entre les producteurs d'eau et les distributeurs".

Les agences de l'eau organisent également des campagnes de contrôles des redevances. "Sur 95 dossiers contrôlés, 6 ont eu un redressement et une application du doublement de la redevance, modère Alice Hunault, coordinatrice de la thématique eau potable pour l'agence de l'eau Rhône Méditerranée Corse. Pour les autres dossiers contrôlés, les indices déclarés par les collectivités étaient proches des valeurs réelles".

Dorothée Laperche

© Tous droits réservés Actu-Environnement
Reproduction interdite sauf accord de l'Éditeur.

Retour au sommaire

Réactions1 réaction à cet article

 

N'oublions pas que la norme ne signifie pas l'innocuité. Ainsi en 2011 la tolérance sur les normes furent relevées selon Générations futures

Christophe Vieren | 10 mai 2017 à 12h32
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez à cet article ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…

Environnement et technique

Dossier Eau potable : des réseaux en mutation

Retrouvez le dossier "Eau potable : des réseaux en mutation"
à la une du n° 369
Acheter ce numéro S'abonner