En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Eolien offshore : l'association Bretagne Vivante demande la suspension d'un projet

Energie  |    |  Rachida BoughrietActu-Environnement.com

L'association environnementale Bretagne Vivante a demandé mardi 25 octobre en référé au tribunal administratif de Nantes la suspension du permis de construire précaire accordé à Alstom pour une expérimentation d'éolienne marine sur le site du Carnet en bord de Loire.

Selon l'AFP, l'association demande la suspension de l'arrêté d'autorisation du permis délivré fin juillet dernier par le préfet de Loire-Atlantique pour une expérimentation de 5 ans menée en partenariat avec Vinci-construction. ''Il faut souligner que nous sommes très favorables aux éoliennes, mais pas n'importe où et pas n'importe comment'', a précisé Françoise Lestrat pour Bretagne Vivante. Selon l'association, le site du Carnet est un important site de passage quotidien des oiseaux des zones humides, entre les rives sud et nord de la Loire.

Si Alstom devait renoncer à l'expérimentation de l' éolienne marine de 6 MW sur ce site, cela lui coûterait 13 millions d'euros et ferait ''perdre à l'industrie française sa chance d'être un fer de lance'' de l'éolien marin, a indiqué l'avocat du groupe Paul Elfassi.

Contrairement à Bretagne Vivante, les deux autres associations - la Ligue de protection des oiseaux de Loire-Atlantique (LPO 44) et SOS Loire-Vivante – auraient retiré leur plainte le 21 octobre à la suite d'une transaction signée avec Alstom.

Le jugement du tribunal administratif de Nantes a été mis en délibéré et doit être rendu d'ici la fin de la semaine.


Réactions1 réaction à cet article

 

Partout l'éolien industriel est une catastrophe .
Tous les projets offshores actuels , bien trop proches de côtes sont à jeter poubelle : Irréfléchis , inadapté a la France , polluants , destructeurs d'oiseaux, des fonds marins , des paysages et économies touristiques , inutiles ..et qui tous comptes faits , vont favoriser le thermique.....une véritable fausse bonne idée .non écologique .

- pour minimiser les impactes sur les environnements ...la seule solution est l'éolien flottant au grand large 12 milles minimum, couplées avec la même puissance en hydrolien au mêmes distances ...Voilà sur quoi nous devons aller . Une production d'électricité plus régulière est aussi nécessaire si l'on veut éviter des nouvelles lignes à trés trés haute tension qui pourraient traverser toute l'Europe des ses 4 points cardinaux !

hvidsten | 28 octobre 2011 à 09h29
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…