En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement
Ils l’ont dit le 23 juin 2017
La France va rester ferme sur le sujet des perturbateurs endocriniens
Nicolas Hulot - ministre de la Transition écologique et solidaire
C'est ce qu'a déclaré le ministre de la Transition écologique et solidaire Nicolas Hulot, vendredi 23 juin sur RMC-BFMTV, au sujet du projet de définition des perturbateurs endocriniens. Des rumeurs faisaient craindre un affaiblissement de la position française et un vote favorable au projet de texte actuel. Mais le ministre estime qu'"il y a des exonérations qui, en l'état, ne sont pas acceptables". Il a donc engagé une négociation avec l'Allemagne, à l'origine des dérogations envisagées, pour se mettre d'accord sur un nouveau texte d'ici le 4 juillet, date du prochain vote.

Newsletter

Recevez gratuitement nos Newsletters