En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Le financement participatif monte en puissance

Energies renouvelables : une place grandissante dans l'économie française Actu-Environnement.com - Publié le 18/09/2017

La transition énergétique est aussi citoyenne. En témoigne le succès grandissant du crowdfunding. Les sommes collectées sont encore dérisoires par rapport aux capitaux nécessaires aux infrastructures éoliennes ou solaires mais suffisent à créer un lien inédit entre les citoyens et leur énergie.

Energies renouvelables : une place...  |    |  Chapitre 14 / 15
Environnement & Technique HS EnR 2017 Téléchargez le Hors Série E&T spécial EnR, édition 2017
[ Télécharger le PDF gratuit | Visionner en ligne gratuit | Acheter la revue ]

En 2016, les plateformes de financement participatif ont récolté quelque 11,5 M€ en prêts pour participer au financement de 66 projets d'énergies renouvelables répartis dans toute la France, selon le premier baromètre réalisé par GreenUnivers avec l'association professionnelle Financement Participatif France. C'est très peu : à peine 2% des 629 M€ collectés au total en financement participatif la même année, et une infime goutte d'eau par rapport aux montants investis dans les projets d'énergies renouvelables en général. Mais l'appétence se fait bien sentir et la croissance est exponentielle. Lendosphere, plateforme leader sur le financement participatif des renouvelables, indique avoir récolté 17 M€ depuis sa création en décembre 2014, dont 4 M€ au cours des six derniers mois. Energie Partagée, pionnier de l'investissement citoyen dès 2011, a franchi en mars dernier la barre des 13,5 M€ investis, pour une trentaine de projets financés.

Les renouvelables inspirent confiance

D'après le baromètre 2016 de Financement Participatif France, la contribution moyenne pour un prêt rémunéré, tous domaines confondus, s'élève à 415 euros. Sur Lendosphere, elle est de 1.050 euros, preuve que les énergies renouvelables (EnR) inspirent davantage confiance que d'autres projets. Nicolas de Feraudy, responsable du développement de Lendopolis, dressait le même constat lors du lancement du premier prêt photovoltaïque sur sa plateforme, recensant une contribution moyenne de "250 euros par personne contre 170 euros pour les prêts aux PME".

   
Le financement des énergies renouvelables par crowdfunding
 
   
Pourtant, les taux d'intérêt – 5% en moyenne – sont bien plus faibles dans les EnR que dans l'immobilier participatif (jusqu'à 14%) ou le prêt aux PME (7,5%). Mais les citoyens y trouvent leur compte et sont même très fidèles : 62% des prêts enregistrés sur Lendosphere proviennent de prêteurs récurrents, selon le cofondateur Amaury Blais. Autant de considérations qui ont poussé de nouveaux acteurs à se lancer sur le créneau : on en dénombre aujourd'hui une petite quinzaine répartie entre spécialistes tels que Lendosphère ou Lumo et généralistes comme Lendopolis ou Wiseed.

Communication positive

Pour les développeurs qui portent les projets, le recours au financement participatif est avant tout un outil de communication positive sur leur activité. L'implication financière des citoyens, en particulier des riverains, permet une meilleure acceptabilité des projets, voire une prise de conscience sur la transition énergétique en général. En 2016, plus de 25 entreprises ont ainsi ouvert des projets au crowdfunding, via sept plateformes différentes. Le développeur Akuo Energy a même décidé de lancer sa propre plateforme, baptisée AkuoCoop.

La mise en place d'un bonus pour les projets recourant au financement participatif dans les appels d'offres dans le solaire, l'éolien et la méthanisation devrait encore accroître la tendance dès les prochains mois. Lors de la publication, en mars dernier, des résultats de la première tranche de l'appel d'offres solaire CRE4 (500 kW-17 MW) pour un volume total de 500 MW, le ministère de l'Environnement a indiqué que plus de 60% des lauréats se sont engagés à faire de l'investissement participatif. La révolution participative ne fait que commencer...

Anne-Claire Poirier, Greenunivers.com

© Tous droits réservés Actu-Environnement
Reproduction interdite sauf accord de l'Éditeur.

Retour au sommaire

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez à cet article ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager