En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

En 2050, la Région Occitanie produira assez d'énergies renouvelables pour couvrir l'ensemble de ses besoins

Energies renouvelables : une place grandissante dans l'économie française Actu-Environnement.com - Publié le 18/09/2017
Energies renouvelables : une place...  |    |  Chapitre 6 / 15
En 2050, la Région Occitanie produira assez d'énergies renouvelables pour couvrir l'ensemble de ses besoins
Environnement & Technique HS EnR 2017 Téléchargez le Hors Série E&T spécial EnR, édition 2017
[ Télécharger le PDF gratuit | Visionner en ligne gratuit | Acheter la revue ]

La Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, en sa qualité de chef de file dans les domaines de l'énergie, de l'air et du climat, a souhaité engager un chantier majeur pour devenir, à l'horizon 2050, la première région d'Europe à énergie positive. Parce qu'il ne s'agit pas d'une simple ambition, nous avons pris une délibération en ce sens en novembre dernier, pour concrétiser cet engagement et définir notre cadre d'intervention. Selon le Comité de liaison des énergies renouvelables (Cler), un territoire à énergie positive vise l'objectif de réduire ses consommations d'énergie au maximum, par la sobriété et l'efficacité énergétiques, et de couvrir les besoins résiduels par la production d'énergies renouvelables locales. C'est le projet que nous portons, et nous souhaitons impliquer les territoires, les entreprises et toutes les forces vives de notre région dans ce formidable défi pour l'avenir.

Multiplier par trois la production d'énergie renouvelable

A l'heure où le président des Etats-Unis balaie d'un revers de main les engagements pris lors des Accords de Paris sur le climat, la mobilisation de tous est en effet plus que jamais nécessaire. Nous devons engager des mesures fortes alliant sobriété et efficacité énergétiques, sur tous les territoires. C'est de notre responsabilité ! Il s'agit bien sûr d'enjeux climatiques et environnementaux, pour transmettre aux générations futures une planète saine, mais aussi sociaux, pour faire baisser la facture d'énergie des ménages, et enfin économiques, car le secteur représente un gisement d'emplois très important.

 
Nous devons engager des mesures fortes alliant sobriété et efficacité énergétiques, sur tous les territoires. C'est de notre responsabilité !  
Carole Delga, Région Occitanie
 
La Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée s'est ainsi entourée de 120 experts pour l'accompagner dans l'élaboration de cette trajectoire. Ce travail a permis notamment d'identifier les différents paramètres qui influeront sur les consommations énergétiques finales de chaque secteur d'activité - bâtiment, industrie, agriculture, transport,… - et d'évaluer le potentiel de développement d'énergie renouvelable par filière. Le travail qu'ils ont conduit démontre que notre ambition pour devenir une région à énergie positive d'ici 2050 est ambitieuse mais atteignable. Il va nous falloir notamment diviser par deux la consommation d'énergie par habitant et multiplier par trois la production d'énergie renouvelable.

53 millions d'euros consacrés cette année à la transition écologique et énergétique

Nous avons de nombreux atouts sur lesquels nous devons nous appuyer : des gisements sources d'énergie renouvelable de premier ordre - soleil, vent, biomasse - des entreprises innovantes dans le domaine du bâtiment ou des énergies propres, de nombreux territoires mobilisés pour la transition énergétique, le Pôle de compétitivité Derbi, le cluster Cemater. La Région est déjà positionnée sur des sujets d'avenir comme l'hydrogène, filière émergente dans le cadre du projet Hyport, et l'éolien flottant, avec deux projets de ferme pilote au large de Gruissan et Leucate - Le Barcarès. De plus, elle est forte des savoir-faire développés sur l'ensemble du territoire régional, à l'école des Mines d'Alès et Albi, à l'Insa, à l'Ecole d'Ingénieurs de Perpignan.

Notre mobilisation est déjà forte, avec une enveloppe de 53 millions d'euros consacrée cette année à la transition écologique et énergétique, et nous avons engagé dès 2016 des mesures emblématiques que nous allons poursuivre et renforcer, je pense notamment à l'éco-chèque logement. Il s'agit d'un chèque de 1.500 € pour les propriétaires occupants et de 1.000 € pour les propriétaires bailleurs conventionnant avec l'Anah. Cette aide permet d'accompagner des travaux avec un gain minimum de 25% sur les consommations d'énergie des logements. C'est une mesure qui contribue à booster la rénovation énergétique des logements de notre territoire, à lutter contre le changement climatique et à améliorer le pouvoir d'achat des ménages.

C'est aussi le rôle de la Région : accompagner nos concitoyens pour réduire la fracture sociale et énergétique. Et c'est pour cela que nous avons généralisé ce dispositif à l'ensemble du territoire de notre nouvelle région en 2016.

Une concertation citoyenne de septembre à décembre 2017

Le 26 juin dernier, aux côtés d'Agnès Langevine, vice-présidente en charge de la transition écologique et énergétique, je réunissais à Toulouse des scientifiques, des entreprises ainsi que des collectivités et acteurs des territoires pour présenter cette trajectoire à l'horizon 2050. Un cap est désormais fixé ! En se basant sur le scénario imaginé, nous engagerons une large concertation citoyenne de septembre à décembre 2017. L'objectif est d'interpeller les territoires, les entreprises, les associations et les citoyens afin d'enrichir et de partager cette feuille de route. Parce que ce scenario aura vocation à devenir un volet de notre futur schéma régional d'aménagement du territoire, il fera également l'objet d'un temps de concertation dédié aux territoires et à ceux qui les animent au quotidien.

Notre agence régionale de l'énergie et du climat, créée d'ici 2018, sera notre bras armé pour déployer et mettre en oeuvre la stratégie régionale "Région à énergie positive". Elle constituera un outil unique pour l'accompagnement et le financement de projets dans le domaine de l'efficacité énergétique et des ENR, dans une perspective de déploiement à grande échelle. Si nous parvenons à tenir la trajectoire proposée par le comité d'experts, la Région Occitanie/ Pyrénées-Méditerranée sera bien à énergie positive d'ici 2050. A cet horizon, nous pourrions produire assez d'énergies renouvelables pour couvrir l'ensemble de nos besoins sur les différents secteurs étudiés. Nous devons pour cela accompagner les acteurs et les territoires dans leurs projets et leurs innovations.

La Région soutient ainsi de nombreuses initiatives et noue des partenariats structurants avec les organismes qui participent à la stratégie régionale pour l'emploi et la croissance en s'appuyant notamment sur son schéma régional de développement économique, d'innovation et d'internationalisation. Notre potentiel est considérable. Avec nous, nous souhaitons mettre en mouvement tous les acteurs régionaux pour que cette dynamique soit collective, et faire de la transition énergétique un enjeu transversal. C'est grâce à la mobilisation de tous que notre région répondra à ces défis et s'imposera comme la plus ambitieuse au niveau européen.

Carole Delga, ancienne ministre, présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée

© Tous droits réservés Actu-Environnement
Reproduction interdite sauf accord de l'Éditeur.

Retour au sommaire

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez à cet article ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager