En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Les candidats écologistes qui se sont retirés

Elections présidentielles : détails des propositions des candidats Actu-Environnement.com - Publié le 21/03/2007
Elections présidentielles : détails des...  |    |  Chapitre 1 / 15
L’écologiste Antoine Waechter (Mouvement écologiste indépendant)* a annoncé le 14 mars dernier le retrait de sa candidature à l’élection présidentielle, n’étant pas en mesure d’obtenir les 500 parrainages d’élus. Je suis au regret de dire aux 305 élus qui m’ont promis leur parrainage que, selon toute vraisemblance, je n’atteindrai pas le seuil des 500 signatures. En conséquence de quoi, je les libère de leur promesse , a déclaré dans un communiqué le président des Ecologistes-MEI (Mouvement des écologistes indépendants). Je regrette ainsi de laisser orphelins tous ceux et toutes celles qui souhaitaient une candidature écologiste indépendante . Candidat en 1988 sous l’étiquette des Verts (3,88 % des voix), Antoine Waechter n’avait pu réunir les 500 signatures en 1995 et 2002.

La candidate de Génération Ecologie France Gamerre (Génération écologie)** a annoncé le 16 mars dernier qu’il lui aura manqué quelques dizaines de signatures pour pouvoir obtenir les 500 parrainages nécessaires et participer à l’élection présidentielle. Dans un communiqué, elle regrette que cette élection, comme les précédentes, n’ait pas permis aux écologistes libres de s’exprimer à ce niveau. Seule l’écologie inféodée et dépendante de la gauche y sera représentée, ce qui revient à dire que les électeurs écologistes de gauche pourront gagner du temps en votant directement pour la candidate socialiste, dès le premier tour . Génération Ecologie souhaite par ailleurs que les Français fassent le choix d’un président largement ouvert aux urgences écologiques que la situation présente exige .

La candidate écologiste Corinne Lepage***, présidente de Cap 21, a annoncé le 11 mars dernier son retrait de la course à l’élection présidentielle et sa décision de soutenir François Bayrou, le candidat de l’UDF. Je pense très sincèrement que François Bayrou est le seul à pouvoir bousculer le système et faire bouger les lignes , a déclaré sur son blog Corinne Lepage. Je me suis battue pour cela depuis des années et je n’aurai pas voulu risquer d’entraver pour quelque pourcent sa trajectoire vers le deuxième tour . Le jeudi 8 mars, à huit jours de la date limite pour recueillir des parrainages, Corinne Lepage disposait de 300 signatures d’élus. Pour autant, Cap 21 ne fusionne pas avec l’UDF, mais travaille à constituer un pôle d’écologie politique au sein de la dynamique qui se crée , a-t-elle indiqué dans un entretien au Journal du Dimanche. Sa contribution commence d'ailleurs à émerger dans le programme de François Bayrou : moratoire sur les OGM et les incinérateurs, plan d'adaptation au changement climatique avec une réduction de 15% des émissions de gaz à effet de serre en 5 ans, rééquilibrage des crédits de recherche via le renouvelable, démocratie environnementale, développement des nouvelles technologies environnementales, remise en débat de l'EPR, la primauté au développement de toutes les nouvelles technologies environnementales pour permettre un développement sobre...

* www.mei-fr.org
** http://francegamerre.fr
*** http://www.cap21.net

© Tous droits réservés Actu-Environnement
Reproduction interdite sauf accord de l'Éditeur.

Retour au sommaire

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez à cet article ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager