En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Couverture d'un glacier Suisse avec de la mousse de PVC : une démarche plus économique qu'écologique !

À partir de début mai, une station de ski en Suisse centrale va recouvrir son glacier de bandes de mousse en PVC afin d'en limiter la fonte. Une opération sans réelle motivation écologique destinée à prolonger l'enneigement et entretenir le tourisme.

Gouvernance  |    |  Carine SeghierActu-Environnement.com
Carlo Danioth, responsable des pistes de la station de ski d'Andermatt, en Suisse centrale a expliqué qu'à partir de début mai, le glacier du Gurschen serait partiellement recouvert de bandes de mousse en PVC afin de le mettre à l'abri des rayons du soleil qui lui fait perdre chaque année plusieurs mètres d'épaisseur à la glace alpine. Si l'essai est concluant, nous emballerons aussi une deuxième partie du glacier, a t'il indiqué.

Sur une surface totale de 3.000 m2, ce revêtement d'un centimètre d'épaisseur permet de renvoyer les rayons du soleil et de conserver le froid. La technique devrait revenir à 30 francs suisses (20 euros) par m2, soit un budget global de 60.000 euros.
D'autres stations suisses envisagent déjà de suivre le mouvement, notamment en juillet sur le Titlis, près de Lucerne (centre), ainsi qu'à Saas Fee, dans le Valais (sud).

Selon une étude publiée, en novembre 2004, fournies par des données satellite et réalisée par Frank Paul de l'institut de géographie de l'Université de Zurich, en 15 ans, la surface des glaciers suisses a diminué d'un cinquième, alors qu'un recul de moins d'un tiers était attendu d'ici 2025.
Entre 1985 et 2000, les glaciers suisses avaient perdu 18 % de leur surface et 22 % sur l'ensemble de l'arc alpin alors que de 1973 à 1985, la fonte n'avait atteint que 1 %.
L'étude avait conclu que la fonte des glaciers s'était accélérée ces trente dernières années. Par rapport à la période 1850-1973, elle a été multipliée par trois entre 1973 et 2000 et par sept de 1985 à 2000. Alors que les petits glaciers ne constituent que 18 % de l'ensemble des glaciers en surface, leur fonte représente 44 % de la diminution totale.

Il apparaît toutefois que cette mesure vise à conserver le plus longtemps possible des touristes attirés par des domaines enneigés skiables et non de s'opposer aux causes elle-même du réchauffement climatique. Outre le fait d'adopter du PVC, cette opération met en évidence une triste réalité : pour certains le réchauffement climatique semble déjà une fatalité...

Réactions6 réactions à cet article

 
partagée entre écologie et sécheresse

Perplexe ... oui je suis perplexe ; à la fois je trouve l'idée intéressante et, si cela fonctionne, ouverte à l'idée ; dans le même temps, l'eau des glaciers alimentent les vallées, destin naturel. Que penser ? il serait intéressant d'en savoir plus : à savoir à quelle atitude cette technique serait mise en place. En effet, en fonction des températures estivales (dixit 2003...) il faudrait remonter haut en altitude. En revanche les glaciers ont leur raison d'être à partir de 3.000 m ; les glaciers descendent naturellement de plusieurs centimètres à mètres chaque année : c'est la nature, le dénivellé et le dessin du terrain qui le décide. Alors j'attends plus d'info sur cette technique. Est-il question de cela côté français et ... qui paiera ?

alpiniste | 24 mars 2005 à 12h35
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:partagée entre écologie et sécheresse

Bonjour,

Je vous rassures, vous n'êtes pas la seule. Nous sommes resté très perplexe car aucune information n'a été fournie quant à une éventuelle étude d'impact préalable.

Certes les glaciers ne sont pas verdoyants et de ce fait la couverture ne condamnera pas la la flore à priori inexistante, mais il est certain que les glaciers se révèle comme tout autre lieu, un écosystème que cette couverture ne manquera pas de perturber...

A priori aucune mesure identique n'est pour l'heure et officiellemment prévue en France.

Bien cordialement

David Ascher

David Ascher | 24 mars 2005 à 12h46
 
Signaler un contenu inapproprié
 
combien de CO2 pr faire le PVC

Folie de l'homme!...
Combien de CO2 envoyé ds la troposhère pour la fabrication le transport et la pose de ces tapis de PVC?
Les économies d'énergie et la réduction des transports seraient plus efficaces
Tel qu'on est parti, on n'évitera malheureusement pas le pire!

Bernard THIERRY | 24 mars 2005 à 14h34
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Quelle bonne idée!!

Quelle bonne idée d'utiliser du PVC pour lutter contre la pollution atmosphérique!!! En effet, le PVC emet des COV (composés organiques volatils) responsables en partie de la pollution de l'air !!!
Ils n'auraient pas pu trouver de meilleur moyen d'aggraver la situation!!
Alors que l'ultimatum pour réduire l'émission de COV pour l'industrie est le mois d'octobre 2005, on se permet ailleurs d'en rajouter!!
Après l'eau en bouteille, on aura surement de l'air en bouteille, pas mal!!!

adeline | 24 mars 2005 à 15h52
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Quelle connerie

Ne remettons surtout pas en cause notre mode de vie et de developpement économique ,Ne réduisons surtout pas nos emmissions de CO2, ne mettons surtout pas les 4x4 à la poubelle, ne produisons surtout pas d'energie propre, ne faisons surtout pas quelque chose pour lutter contre l'augmentation de l'effet de serre et cachons bien notre honte et notre bêtise sous un tas de plastique.
les fabricants seront contents, cela fera de la croissance.
Quelle pitié!

yabu | 24 mars 2005 à 21h35
 
Signaler un contenu inapproprié
 
enfin des gens qui réagissent normalement

J'étais outré de la présentation faite de ce sujet par les médias....et j'avais l'impression d'être le seul, heureusement non !!! on marche sur la tête...

J'ai personnellement réagi en publiant à ce sujet un texte satirique lisible à l'adresse suivante :

http://cap21-rhone-alpes.over-blog.com/article-207718.html

gweill | 30 mars 2005 à 12h26
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…