En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

L'ONU lance la décennie 'l'eau pour la vie, l'eau pour tous' à l'occasion de la journée mondiale de l'eau

À l'occasion de la Journée mondiale de l'eau, les Nations Unies lancent une décennie ''l'eau pour la vie, l'eau pour tous'', destinée à diviser par deux, d'ici 2015, le nombre de personnes qui n'ont pas accès à l'eau potable et à l'assainissement.

Eau  |    |  Carine Seghier  |  Actu-Environnement.com
L'Assemblée générale des Nations Unies a adopté le 22 décembre 1992 la résolution qui déclara le 22 mars de chaque année Journée mondiale de l'eau, à compter de l'année 1993, conformément aux recommandations de la Conférence des Nations Unies sur l'environnement et le développement (CNUED), exprimées dans le Chapitre 18 (Ressources en eau douce) d'Action 21. Cette résolution invitait les États à consacrer ce jour selon le contexte national, en concrétisant des actions telles que la sensibilisation du public par des publications, des diffusions de documentaires, l'organisation de conférences, de tables rondes, de séminaires et d'expositions liés à la conservation et au développement des ressources en eau et à la mise en œuvre des recommandations d'Action 21.

Dans la résolution 58/217 du 23 décembre 2003, l'Assemblée générale a proclamé la période 2005-2015 Décennie internationale d'action, « L'eau, source de vie », qui s'est ouvert le 22 mars 2005 lors de Journée mondiale de l'eau.

Chaque jour, 22.000 personnes meurent du fait de maladies véhiculées par l'eau. C'est la première cause de mortalité dans le monde, devant la malnutrition. L'eau est un enjeu vital pour 2,4 milliards d'individus, qui ne disposent d'aucun assainissement et 1,1 milliard d'hommes n'ont pas accès à l'eau potable. Un Européen consomme en moyenne 300 à 400 litres d'eau par jour, un Américain plus de 600 litres, et un Africain, de 20 à 30 litres seulement. Le quart de la population mondiale n'a pas accès à une eau potable de qualité.

La communauté internationale a pris l'engagement de réduire par deux d'ici 2015 la proportion de personnes privées d'eau potable au sommet du Millénaire en 2000. Au Sommet de la Terre de 2003, cet engagement a été étendu aux populations sans assainissement.
Selon l'Organisation de Coopération pour le Développement Economique (OCDE), le problème réside dans le fait, que l'aide publique de l'eau a diminué de 2,7 milliards de dollars en 1997 à 1,4 milliard en 2002. Il s'est tout de même stabilisé depuis.
L'Assemblée générale des Nations unies fera en septembre prochain le bilan des Objectifs du Millénaire qu'elle s'était fixée en 2000.

M. Camdessus conseillé du secrétaire général des Nations Unies Kofi Annan sur le sujet et ancien directeur général du Fonds monétaire international, défend lui le recours au privé alors que Laurence Tubiana, directrice de l'Institut pour le développement durable et les relations internationales, estime que les partenariats public-privé ne sont pas la solution pour construire les infrastructures des pays pauvres. Alors que le mouvement altermondialiste prône la privatisation de l'eau, et défend la notion de bien public, les ONG comme Attac réclament une taxe mondiale, susceptible d'assurer le financement du développement.

Par ailleurs, le président Jacques Chirac a estimé que la solution de la question de l'eau en Afrique est aujourd'hui à notre portée, dans un message adressé aux participants à la conférence euro-africaine Eau & Territoires à Paris.
À partir d'une quarantaine de cas représentatifs de la diversité des situations, africains et européens ont échangé leurs expériences en vue d'éliminer le compartimentage entre gestion de l'eau et gestion des territoires urbains ou ruraux. Une session a été spécialement consacrée à la participation des populations aux processus décisionnels ainsi qu'aux politiques d'éducation et d'information.

Le chef de l'Etat a souligné que les ressources font encore défaut et estime qu'une nouvelle mobilisation de la communauté internationale est indispensable. Il indique ainsi que la France allait accueillir le 1er avril une conférence internationale de soutien aux initiatives africaines dans ce domaine. Il a ajouté que l'accès à l'eau en Afrique pose des défis considérables en termes de gestion et d'aménagement du territoire.

Une seconde rencontre organisée le 24 mars par le Programme Solidarité Eau (ps-Eau) traitera des différents modes de coopération Nord-Sud pratiqués par les pays européens dans le domaine de l'eau.

Réactions5 réactions à cet article

 
Re: . Journaliste . Ecologiste

Bonjour;

Ce message est pour préciser en ce qui concerne la personne de l'ONU, celle qui est chargée d'assurer le suivi de la decennie de l'eau.

Avec mes remerciements anticipés

Adeslem ROCHDI

Adeslem ROCHDI
 
Signaler un contenu inapproprié
 
. Journaliste . Ecologiste

Kénitra (MAROC), le : 24.03.2005

Bonjour,


Je viens par la présente, vous demander de bien vouloir m'adresser par courrier le nom de la personne -avec son E-Mail- à qui je devrais ma réaction à l'occasion de la Journée Internationale de l'Eau. Car, j'ai des documents que je dois adresser en fichiers joints.

Vous en souhaitant bonne réception, et,

Veuillez agréer, Messieurs, l'expression de ma très haute considération.

Abdeslem ROCHDI
E-Mail : envirochdi@caramail.com
KENITRA (MAROC)

A. ROCHDI | 24 mars 2005 à 17h44
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re: . Journaliste . Ecologiste

Bonjour,

Éviquez vous une personne de notre rédaction ou memebre de l'ONU ?

Bien cordialement

David Ascher

David Ascher | 24 mars 2005 à 17h54
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re: . Journaliste . Ecologiste

Bonjour;

Tout d'abord, merci pour votre rapide réaction. Ainsi, il s'agit :

** - d'une personne de l'ONU
et
** -d'une personne de votre rédaction, pour lui adresser un appel que j'ai lancé à l'occasion de la Journée Internationale de l'Eau pour l'Instauration et de la Citoyaunneté de l'Eau et de l'Urbanisme Propre. Aussi, pour lui adresser d'autres documents relatifs au Patrimoine Naturel. Et ce, dans le but de leur assurer une large diffusion et recevoir les réactions.

Avec mes remerciements anticipés

Abdeslem ROCHDI
Tél : 0212 62 18 93 38

A.ROCHDI | 24 mars 2005 à 18h04
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Erreur : les altermondalistes sont contre la priva

les altermondalistes sont contre la privation de l''eau.
Alors que vous inscrivez : 'le monvement altermondialiste prône la privatiosation !'
L'enjeu est bien de le considérer comme un bien public international !!!!

Sur ce bonne journée

benjam1 | 31 mars 2005 à 21h22
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager