En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Tony Blair souhaite assouplir la position de Bush sur l'Afrique et le réchauffement climatique

Alors que, le Premier ministre britannique, Tony Blair, est arrivé à Washington afin de s'entretenir avec le président américain G.W. Bush pour préparer le sommet du G8, le gouvernement britannique a promis un sommet respectueux de l'environnement.

Gouvernance  |    |  Carine SeghierActu-Environnement.com
La Grande-Bretagne organise à Gleneagles en Ecosse du 6 au 8 juillet prochain le 31ème sommet des chefs d'État et de gouvernement des huit pays les plus industrialisés du monde (G8 : Etats-Unis, Grande-Bretagne, Japon, Canada, Russie, Allemagne, France, Italie) et cumule en 2005 la présidence du G8 et celle de l'Union européenne. C'est le président Bush qui avait été l'hôte du Sommet 2004 à Sea Island, en Géorgie - USA, du 8 au 10 juin 2004.

Depuis 1975, les Chefs d'État ou de Gouvernement des plus grandes puissances industrielles se rencontrent annuellement pour traiter des problèmes économiques et politiques majeurs auxquels sont confrontés les États et la Communauté internationale.

Ce Sommet, qui aura comme priorités cette année l'Afrique et le changement climatique, ne contribuera pas au réchauffement climatique de la planète, a promis le gouvernement britannique.

Un don de 70.000 euros devrait être attribué à un projet de mécanisme de développement propre en Afrique de manière à compenser notamment les émissions supplémentaires de dioxyde de carbone lors de cette réunion. Ce don doit compenser la pollution produite par toutes les rencontres que la Grande-Bretagne accueille au cours de ses 12 mois de présidence du G8, a précisé le ministère britannique de l'Environnement, de l'Alimentation et des Affaires rurales. Un montant qui est somme toute ridicule, au regard de la puissance économique des membres du G8.
Selon le gouvernement Britannique, les réunions du G8 produiront cette année 4.000 tonnes de dioxyde de carbone, notamment à cause du transport aérien et routier et des séjours à l'hôtel.
Le don aura vocation à réduire la pollution des quartiers pauvres du Cap (Afrique du Sud), en fournissant chauffe-eau solaires, ampoules électriques économiques et une meilleure isolation pour les maisons des familles les plus modestes. Le gouvernement a promis par ailleurs d'encourager le recyclage, de servir de la nourriture issue du commerce équitable et de proposer des moyens de transport écologiques, lors du sommet.

Selon l'AFP, un porte-parole du ministère britannique de l'Environnement, de l'Alimentation et des Affaires rurales aurait nié que cette initiative visait à tempérer les militants écologistes qui ont perturbé les derniers sommets du G8 et a expliqué que c'était une tentative sérieuse pour atteindre les objectifs d'émission de carbone.

À l'initiative de la coalition britannique « G8 Alternatives » (G8A), une « semaine d'action contre le G8 » est prévue à Edinburgh (et environs) du 1er au 8 juillet. G8A est une large coordination d'organisations, de mouvements et d'individus qui a vu le jour en juillet 2004 et qui regroupe à la fois les mouvements résolument opposés au G8 et à ses politiques et ceux qui privilégient le dialogue et le travail de « lobbying ».

Actuellement, le Premier ministre britannique Tony Blair est à Washington afin de s'entretenir avec le président américain George W. Bush de manière à préparer le sommet du G8.
Il espère obtenir le soutien des Etats-Unis, lors du prochain sommet du G8, aux projets britanniques en faveur de l'Afrique et contre le réchauffement avec un engagement de M. Bush pour augmenter les sommes actuellement consacrées par les pays riches au développement économique du continent africain et à la lutte contre les maladies, notamment le sida.

Le Premier ministre britannique arrivera-t-il à persuader le président américain de soutenir ses plans pour l'Afrique et contre le réchauffement climatique ? Rien n'est moins sûr !

Afin de sensibiliser à la pauvreté dans les pays en développement quelques jours avant l'ouverture du sommet annuel du G8, Bob Geldof, organisateur en 1985 du concert pop humanitaire Live Aid, organise le 2 juillet à Londres, Philadelphie, Paris, Rome, Berlin et Ottawa des concerts réunissant des stars pour éveiller les consciences à la lutte contre la pauvreté.
Le concert sera nommé Live 8, la longue marche vers la justice, en référence au G8, collera de près aux thèmes du sommet.
Les dirigeants du G8 ont en leur pouvoir de changer le cours de l'histoire. Ils n'auront la volonté de le faire que si des millions de personnes leur montrent qu'assez, c'est assez, a déclaré Bob Geldof lors d'une conférence de presse.

Pour plus d'informations :

Site officiel du G8 2005
Semaine d'action contre le G8
Concert Live 8

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…