Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Des entreprises s'engagent pour l'environnement au travers du club 1% pour la planète

Depuis sa création en 2001, le club a réussi à réunir plus de 235 membres qui reversent chaque année plus de 2 millions d'euros à des associations environnementales. Pour tous les adhérents c'est une nouvelle façon de s'investir utilement.

Gouvernance  |    |  Florence Roussel  |  Actu-Environnement.com
Le club 1% pour la planète est un réseau d'entreprises qui s'engagent à consacrer au minimum 1% de leur chiffre d'affaires annuel à des associations environnementales.
L'idée a été lancée par Yvon Chouinard, fondateur de la société d'habillement Patagonia et Craig Mathews, passionné de pêche et propriétaire d'une boutique. En 1985, les deux hommes décident de reverser 1% de leurs ventes à des associations de protection de l'environnement locales et nationales. Forts de la réussite de leur projet, ils ont souhaité inciter d'autres entreprises à faire de même. C'est pourquoi Yvon Chouinard créa, en 2001, le « Club 1% pour la planète » pour encourager cet « impôt de la terre » comme il se plaît à le surnommer, considérant que son entreprise a la responsabilité de conserver et protéger les ressources naturelles qu'elle utilise pour fabriquer et promotionner ses produits. En 20 ans, Patagonia a reversé plus de 20 millions d'euros à des projets de protection de l'environnement.

Au moment de sa création, le club 1% comptait 21 membres. Il en compte désormais 235 et continue à en accueillir en moyenne trois par semaine. La plupart de ces entreprises sont de petite taille et basées en Amérique du Nord mais 25 d'entre elles sont en Europe : 13 en Grande-Bretagne, 3 en Allemagne et 5 en France. Les membres actuels représentent des activités très variées : de l'agence de voyage, à l'alimentaire en passant par la publicité, le consulting ou encore le textile. La France est représentée par les sociétés Etik&O, Nautilus, UBAC, Vignobles Henri Bourlon et Mana Tahitian Pearls. Pour le fondateur de Nautilus c'est un projet en phase avec l'éthique qu'il voulait mettre dans son magazine.
Selon le Directeur du Club 1%, Terry Kellogg, en incitant de plus en plus d'entreprises à donner, nous voulons utiliser les forces du « marché » pour mener à des changements environnementaux positifs. Nous comptons sur les consommateurs pour faire la différence et le bon choix.

Chaque année, 2.4 millions de dollars sont distribués pour soutenir plus de 250 projets dans le monde, dont une trentaine en France. Les membres sont libres de choisir les associations ou les projets financés mais ils sont préalablement étudiés et doivent être en accord avec les objectifs du club. Chaque année, les membres fournissent un relevé fiscal établissant leur chiffre d'affaires et les justificatifs montrant qu'ils ont rempli leur engagement.

Le club 1% cherche désormais à convaincre de grandes entreprises cotées en bourse. Aujourd'hui, rares sont les actionnaires susceptibles de soutenir une initiative qui rogne les profits.
Pour le vignoble français partenaire, le calcul est vite fait. La terre étant son outil de travail, il doit la préserver pour poursuivre son activité dans de bonnes conditions. La terre que nous cultivons a vu travailler nos parents et verra travailler nos enfants et petits enfants. Nous sommes aujourd'hui convaincus que la qualité de nos vins est directement liée au respect que nous apportons à ce terroir que nous aimons et qui les fait naître, conclut Henri Bourlon.

Réactions5 réactions à cet article

 
Acheter les produits des membres français

Dommage qu'on n'indique pas dans l'article quels sont les produits des 5 membres français de ce club et où les trouver. On pourrait les acheter et diffuser l'info auprès de nos relations. Ceci donnerait à ces entreprises des arguments qui pourraient attirer les autres. Personnellement je vais chercher ces infos sur internet.

ewa91 | 10 février 2006 à 21h20
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Excellent

Chacun de ces gestes est de la plus haute importance.

Le Schmilblick

LeSchmilblick | 11 février 2006 à 06h14
 
Signaler un contenu inapproprié
 
SITE 1% pour la planète

www.onepercentfortheplanet.org

Anonyme | 16 février 2006 à 11h29
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:SITE 1% pour la planète

Merci, c'était L'info nécessaire !

Anonyme | 17 février 2006 à 18h19
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Sans sujet

Pas de message

Anonyme | 19 mai 2006 à 18h42
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Florence Roussel

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager