En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Le lac Baïkal, en Sibérie, cesserait d'être pollué d'ici à 2007

Le lac Baïkal, plus grande réserve d'eau douce de la planète, pollué depuis des décennies par une usine de cellulose, espère enfin pouvoir mieux respirer: la modernisation de l'usine est à l'ordre du jour grâce à un prêt de la Banque mondiale.

Biodiversité  |    |  Actu-Environnement.com
Le lac Baïkal est sans pareil au monde, il a été classé au Patrimoine mondial en 1996 et fait partie des quelques sites naturels classés au Patrimoine mondial selon les quatre critères utilisés par l'Unesco.
Situé au sud-est de la Sibérie, le lac Baïkal, d'une superficie de 3,15 millions d'hectares, est le plus ancien (25 millions d'années) et le plus profond (1 700 m) lac du monde. Il contient 20 % des eaux douces non gelées de la planète. Son ancienneté et son isolement ont produit une des faunes d'eau douce les plus riches et originales de la planète, qui présente une valeur exceptionnelle pour la science de l'évolution, ce qui lui vaut le surnom de « Galápagos de la Russie ».

Construite en 1966 au bord du lac sibérien, l'usine de Baïkalsk produisait à l'époque soviétique une cellulose particulière pour l'aviation militaire et le secteur spatial, de haute qualité, capable de résister à des températures très élevées.

Le gouvernement soviétique avait adopté plusieurs résolutions sur la protection de ce lac unique et avait promis l'arrêt de la production de cellulose à Baïkalsk pour 1993, avec une transformation de l'entreprise en usine fabriquant des meubles. Le projet n'a pas été réalisé faute d'argent et l'usine a continué de polluer le lac, provoquant la colère des écologistes. Le Comité de l'Unesco avait reçu le 30 juin dernier, au cours de la 27ème réunion du Comité du patrimoine mondial de l'Unesco, une pétition signée par les plus importantes organisations écologiste du monde, dont entre autres Greenpeace, le WWF et l'UICN. Les écologistes demandaient que le site dénommé ''Lac Baïkal'' passe de la liste du Patrimoine mondial à la liste du Patrimoine mondial en danger.
Aujourd'hui encore, l'usine rejette dans le Baïkal près de 115.000 m3 d'eaux usées par jour.
Grâce au crédit de la Banque Mondiale, de 22,4 millions de dollars, qui pourra être utilisé ''à partir d'octobre'', l'usine de Baïkalsk sera enfin modernisée et cessera de polluer le lac d'ici à 2007. L'argent de la Banque Mondiale permettra de créer ''un cycle fermé de circulation des eaux''.

Le lac Baïkal
La superficie du lac est de 31.500 kilomètres carrés.
Il mesure 636 km de long pour une largeur moyenne de 48 km.
Sa largeur maximale est de 79,4 km.
Le bassin des cours d'eau alimentant le Baïkal a une surface de 557.000 kilomètres carrés.
Le lac contient 23 millions de mètres cubes d'eau, ce qui représente 20% des ressources mondiales d'eau douce de surface et 80% des ressources d'eau douce de la Russie.
Le lac se trouve à une altitude de 456 mètres.
Le lac Baïkal est le réservoir continental le plus profond du monde, avec 730 mètres de profondeur moyenne et 1620 mètres de profondeur maximale.
Le climat de la région du Baïkal diffère du climat des territoires environnants : l'hiver y est plus doux et l'été moins chaud.
D'habitude, le lac est pris par les glaces en janvier. La débâcle a lieu au mois du mai.
L'épaisseur de la glace varie de 70 a 115 cm.
Dans la partie nord du Baïkal, la quantité de précipitation atmosphériques est de 200 à 500 mm par an. Au sud elle est comprise entre 500 et 900 mm.

Réactions4 réactions à cet article

 
ERREUR

LIGNE 7 IL EST DIT QUE LE LAC A UNE PROFONDEUR DE 1700M,ALORS QUE DANS LE DERNIER PARAGRAPHE ON NOUS DIT 1620M

FLO | 25 mars 2004 à 18h51
 
Signaler un contenu inapproprié
 
lac Baïkal

Moderniser la principale usine polluante c'est bien mais combien de temps les nouvelles installation vont-elles tenir? Les Russes ne semblent pas vraiment en mesure d'en assurer la pérennité dans cette région à l'abri de tous regards. Dans 10 ans nous serons confrontés au même problème.
Si le Baïkal est vraiment reconnu comme unique, et c'est le cas, il n'y a donc pas de demi mesures. La seule solution réaliste est le déplacement de ou des usines. Les décennies de pollution déjà passées ne suffisent-elles pas à nous obliger à ne plus prendre de risques?

WAM | 27 août 2004 à 11h36
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Sans sujet

Pas de message

Anonyme | 19 mai 2006 à 18h11
 
Signaler un contenu inapproprié
 
modif !

petite modification pour avoir réalisé une étude sur le lac et y étant meme allée, je vous informe que le lac baikal fait 1637 m de profondeur

PRAT Apolline | 18 avril 2007 à 13h15
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager