En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Expédition Clipperton, la prochaine aventure de Jean-Louis Etienne

Après la traversée de l'océan glacial arctique, du pôle Nord vers le nord-est du Groenland, 3 mois à bord du Polar observer, Jean-Louis Etienne entreprend une nouvelle expédition scientifique et pédagogique.

Biodiversité  |    |  Actu-Environnement.com
Après la traversée de l'océan glacial arctique, du pôle Nord vers le nord-est du Groenland, 3 mois à bord du Polar observer, Jean-Louis Etienne entreprend une nouvelle expédition scientifique et pédagogique en décembre prochain sur l'Ile déserte de Clipperton qui servira d'observatoire de l'océan.

Clipperton : atoll perdu quelque part en hémisphère Nord de ce vaste océan par 10°18' de latitude Nord et 109°13' de longitude Ouest, face au Costa Rica et à plus de 1300 km du Mexique, à 6500 km de l'archipel de Tahiti et 2600 km d'Hawaii. Des millions de crabes, des milliers d'oiseaux, quelques lézards l'habitent. Des coraux morts forment le sol et le sable de la plage. Un seul rocher d'origine volcanique haut de 29m, provenant de lave trachytique et rhyolitique surgit au sud-est de la couronne corallienne. L'élément aquatique composé d'une forte teneur en hydrogène sulfuré (H2S) occupe le fond d'un trou pour l'instant inexploré en totalité.

L'objectif de la mission sera de faire un inventaire de la biodiversité et d'étudier la passé climatique ainsi que la situation environnementale actuelle de cet îlot français du Pacifique Nord, isolé au large des côtes mexicaines.

Son histoire est ponctuée d'évènements et de drames, mais aujourd'hui inhabitée, cette oasis de vie en plein océan est mise en péril par la pêche sauvage et l'abandon.
Très bas sur l'eau cet anneau corallien de douze kilomètres de circonférence, est aussi menacé par le réchauffement et la montée des eaux de l'océan.
Avec une équipe de chercheurs de toutes les disciplines, ils vont séjourner quatre mois sur cette île déserte pour faire l'Etat de la Nature de cet atoll méconnu.

Cette expédition sera le creuset d'un projet pédagogique en temps réel, une passerelle entre science et éducation, pour la connaissance de la biodiversité et la préservation des océans.

L'objectif à long terme serait que cette mission se pérennise par l'installation sur Clipperton d'un observatoire permanent de l'évolution du milieu marin, sur les plans faunistique, climatique et environnemental.

Histoire de Clipperton :
Lockardt, un armateur du Havre au constat de l'importance du phosphate dans l'île conseille au gouvernement de la France de revendiquer cet îlot. Ce qui fut fait en 1858. Le lieutenant de vaisseau Victor le Coat de Kerveguen à bord de ''L'Amiral'' en prit possession le 17 novembre 1858. L'acte fut notifié peu après auprès du Consul de France à Hawaii et au gouvernement de cet archipel. A partir de cette date débute ''l'affaire de Clipperton'', appelée aussi ''la guerre du guano'' causée par le désir d'exploitation du phosphate par les Etats-Unis, le ''Guano-act'' et le Mexique sans autorisation de la France. Si, après s'être bien servis les Etats-Unis reconnaissent la souveraineté de la France il n'en va pas de même du Mexique qui considère l'île sous domination mexicaine jusqu'à l'arbitrage du Roi d'Italie Victor-Emmanuel en 1931.

Cette petite tête d'épingle au milieu de l'immense Pacifique est devenue depuis 1986 d'un intérêt économique certain. Cent ans après le début de l'exploitation du phosphate, épuisé à présent, les 200 milles de la Zone Economique Exclusive, représentent 425220 km2 riches permettant à la France d'être membre de la Commission des pêches américaines et de pouvoir pêcher le thon en océan Pacifique. Outre le poisson le sol sous-marin de Clipperton est l'un des plus riches en nodules polymétalliques : des milliards de tonnes de Nickel (Ni), de Cuivre (Cu) et de cobalt.


Jean-Louis Etienne
À 56 ans, Jean-Louis Etienne, médecin explorateur, a participé à de nombreuses expéditions scientifiques sur les continents glacés. Sa dernière aventure date de 2002 ou trois mois durant, il a parcouru l'océan glacial Arctique en se laissant porter par le seul courant de dérive de la banquise, aux commandes d'une capsule, le Polar Observer.

Réactions11 réactions à cet article

 
expédition clipperton de J.L. Etienne

En regardant ce soir Talassa, j'ai apris que J. louis était sur le départ
pour Clipperton.
J'aimerais bien faire parti du groupe, rien que pour voir ce bout de terre si lointain, et pourquoi pas, participer activement à la réussite de cette entreprise.
A 54 ans, j'ai pas mal de cordes à mon arc.
Bonne réussite.

barbichon13 | 16 octobre 2004 à 02h01
 
Signaler un contenu inapproprié
 
pourquoi pas

pourquoi ne pas faire participer une équipe de chercheurs de trésor afin de le trouver et ainsi pouvoir protéger cet ilot en y installant une base écologique par exemple.
merci de votre réponse
frank

frank | 23 novembre 2004 à 17h27
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Bonne chance

Bonne chance à l'expédition et bon anniversaire à Xavier l'heureux participant à cette expédition.Il y a 40ans environ un médecin de la Royale , par ailleurs océanographe a fait un séjour assez long sur Clipperton. Peut-être serait -il bon de comparer vos observations avec les siennes. Bien amicalement

leveaum | 01 décembre 2004 à 17h29
 
Signaler un contenu inapproprié
 
superrrrrrr.

Merci pour nous d'accomplir ce formidable exploit

jojo sans les frites | 16 décembre 2004 à 13h53
 
Signaler un contenu inapproprié
 
pas de réponse

est ce normal ????

M COAT FRANK | 20 décembre 2004 à 22h12
 
Signaler un contenu inapproprié
 
B.D.C TRIEUX

Quelle merveilleuse aventure vous allez vivre. Pour le bienfait de l'humanité entière. Ancien du BDCTrieux , alors basé à Tahiti
était allé à Clipperton fin des années 60. Je suis un passionné de la mer, qui à fait d'innombrables îles et atolls avec ce navire, dans les années 60/70.
Et avec une goelette locale ensuite.
Plongées, pêches, avec mes amis Tahitiens de Pao-Pao.
Aujourd'hui expert naval, avec une très grosse expérience de la mer.
Le temps passe vite, lorsque l'on est profondement passionné.
Et lorsque l'on voit votre challenge
en faire parti, serait extraordinaire.
Très cordialement
Roland

Roland | 06 janvier 2005 à 16h43
 
Signaler un contenu inapproprié
 
DESOLANT

PAS DE REPONSE
JE PENSE QUE CE SITE EST MORT

FRANK | 24 février 2005 à 17h35
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:DESOLANT

Bonjour,

Le site n'est pas mort... L'actu a seulement été publiée il y a près d'un an...

Cordialement

Le modérateur

Anonyme | 24 février 2005 à 17h39
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Sans sujet

Pas de message

Anonyme | 18 mai 2006 à 20h29
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:B.D.C TRIEUX

bonjour ancien bout de bois securitar sur le trieux je suis rester 2ans a bord de 66 a 68 efectivement ces annees sont rester ancre dans mon coeur mais je n'est retrouver tres peut de copain de l'epoque surtout ceux de 66 qui ont embarquer avec moi en plus des navette entre les iles j'ai eu la chance de faire le tour du monde et un petit crocher sur l'afrique ces deux annees etait vraiment super c'est vrai ons etait jeune j'ai vu le batiment se transformer en porte helicoptere a cherbourg et je suis le premier homme d'amiante qu'a vu le navire mes salutations- deleglise charles-

charles deleglise | 11 juin 2006 à 19h16
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:B.D.C TRIEUX

Bonjour, j'ai séjourné deux fois à Clipperton en 1978 et en 2008, lors d'expéditions radioamateurs et scientifiques. Nous avons fondé il y a une semaine l'association :"Clipperton, Projets d'Outre-Mer", et dans le bureau figurent deux anciens des missions Bougainville, Jean-Yves Gaudard et Bernard Gosse. Nous recherchons les personnes qui ont fréquentées Clipperton, vous pouvez me contacter par mail : fo0xc@f6bfh.net
Personnellement, je collectionne tout ce qui touche Clipperton.
Je serais ravi d'avoir une réponse.
Cordialement
Alain Duchauchoy

danola76 | 17 novembre 2008 à 12h06
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager