En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Risques d'inondation de plus en plus importants selon la Commission

De 1998 à 2002, l'Europe a subi plus de 100 inondations graves, dont celles, catastrophiques, le long du Danube et de l'Elbe en 2002 et depuis 1998, les inondations ont causé la mort de quelque 700 personnes.

Risques  |    |  Actu-Environnement.com
De 1998 à 2002, l'Europe a subi plus de 100 inondations graves, dont celles, catastrophiques, le long du Danube et de l'Elbe en 2002. Depuis 1998, les inondations ont causé la mort de quelque 700 personnes, le déplacement d'environ 500 000 personnes et au moins 25 milliards d'euros de pertes économiques.

Face aux risques d'inondation, la Commission a proposé, il y a quelques jours, une action concertée à l'échelle de l'UE en matière de gestion des risques d'inondation afin d'améliorer la protection contre les inondations et propose de mettre en place des plans de gestion des risques d'inondation dans les bassins fluviaux et les zones côtières, une cartographie des risques d'inondation indiquant les zones à risque, la coordination de l'échange d'informations, la contribution de toutes les politiques communautaires concernées et la sensibilisation du public.

La commission européenne souligne d'ailleurs que les risques d'inondation augmenteront probablement au cours des prochaines décennies en raison d'une part du changement climatique (du fait des précipitations plus abondantes et de l'élévation du niveau des mers) et d'autre part de l'augmentation du nombre de personnes habitants les zones à risque. En outre, les activités humaines comme le défrichement des forêts, la rectification des cours d'eau, la suppression des plaines inondables et les mauvaises mesures d'aménagement du territoire contribue sensiblement à l'augmentation des risques d'inondation.

Réactions3 réactions à cet article

 
le rechauffement generateur des crues

le rechauffement de l'hemisphere nord de cet interglaciaire est du genre exceptionnel par rapports aux periodes de rechauffement des autres interglaciaires que la planete ait vecus par le passé en raison des effets addionnels de l'effet de serre qui n'existaient pas dans les autres ages interglaciaires . la civilisation industrielle est provocatrice des grands stress qui frappent la climatologie de la planete entre autre le systeme haarp des armes electromagnetiques experimenté par les americains ne fait que compliquer la recherche sur les parades a produire pour lutter contre les risques des inondations catastrophiques qui fappent tous les peuples chaque anneé et pas seulement en europe.

sahraoui | 02 septembre 2004 à 14h17
 
Signaler un contenu inapproprié
 
ingenieur-conseil

Le dernier paragraphe de ce message prend toute sa réalité en Ile de France où la pression de l'urbanisation, le SDRIF, la recherche des élus pour plus de pouvoir, l'avidité des promoteurs et des organismes qui financent leurs projets immobiliers, engendrent une urbanisation effrénée.
Cette urbanisation comble les étangs et les mares, coupe les ruisseaux, supprime les fossés, ...

Et on investit à coups de millions et de bull-dozers dans des bassins de rétention, des égouts, des stations d'épuration, ...pour reconstruire ce que la nature avait créé : zones inondables, ruisseaux et ruts, marais, ...
Mais la NATURE reprend ses droits :
cannicule une année,
pluie excessive ensuite.
Notre technologie ne vaincra pas ses variations.
Et il serait judicieux de respecter et de préserver l'oeuvre de cette nature : dimension des cours d'eau, zones inondables, ...
Pour notre sécurité, notre bien à tous et pour le rspect de nos paysages.

ogierjean | 03 septembre 2004 à 15h43
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:ingenieur-conseil

Je suis tout à fait d'accord.

Ingénieur en hydraulique dans un BE de Normandie, je travaille sur la gestion des ruissellements.
Alors que dire de l'urbanisation irrefléchie ? de l'agriculture intensive qui augmente l'imperméabilisation des sols et la pollution de nos cours d'eau ?

Quelle est cette politique communautaire qui donne des subventions au maïs (terrible pour le lessivage des sols dans notre région, qui il y a bien longtemps, était couverte de bocages) et qui ensuite, finance des ouvrages de rétention des eaux agricoles à travers les aménagements de bassins versants ?

Il serait temps que la réflexion et les actions soient transversales..

Hélène | 06 septembre 2004 à 16h15
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…