En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Un million d'exemplaires d'autocollants Stop Pub distribués 

Imprimé à 1 million d'exemplaires (soit 5% des 20 millions de foyers français) et pouvant être commandé par les collectivités locales, les associations sur le site de l'ademe, le stock initial est déjà épuisé.

Déchets  |    |  Actu-Environnement.com
Imprimé à 1 million d'exemplaires (soit 5% des 20 millions de foyers français) et pouvant être commandé par les collectivités locales, les associations sur le site de l'ademe, le stock initial est déjà épuisé.

Le stock d'un million d'autocollants ''Stop Pub, merci d'épargner ma boîte aux lettres'' est épuisé.

Lancé le 16 juin 2004, en ouverture de la semaine du développement durable, par Serge LEPELTIER, ministre de l'écologie et du développement durable, le dispositif «Stop Pub, merci d'épargner ma boîte aux lettres ! » permet à chacun de manifester son souhait de ne pas recevoir les imprimés publicitaires et gratuits sans adresse, en apposant un autocollant sur sa boîte aux lettres.

Si un million de foyers était épargné par ces courriers non sollicités, cela éviterait la production de 40 000 tonnes par an de déchets de papier. Les demandes des ménages portent au total sur 3 millions d'autocollants, pour lesquels une réimpression est en cours.

Les premiers retours d'expérience montrent un bon respect de ce dispositif par les distributeurs d'imprimés publicitaires et gratuits, comme ils s'y étaient engagés.

A Bruxelles, un autocollant Stop pub existe depuis plusieurs années et a été adopté par 15 à 20% des habitants.

Les particuliers peuvent se procurer l'autocollant auprès de leur mairie, si celle-ci participe à l'opération, ou dans l'un des 150 espaces Info-Energie de l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie.

Réactions11 réactions à cet article

 
Bonne Nouvelle

Je suis très heureuse d'apprendre qu'une telle campagne ai été mise en place . Pour les personnes qui n'arrivent pas à obtenir d'autocollants je leur conseille de mettre juste un mot sur la boîte aux lettres en précisant que c'est dans un souci d'environnement , moi je l'ai fait iol y a maintenant 2 ans et cela a toujours été respecté.

Lilou | 24 août 2004 à 10h40
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Bonne idée mais...

Je trouve çà dommage d'être obligé d'en arriver là. C'est une bonne idée certes mais les gens peuvent très bien coller un mot sur leur boîte aux lettres sans pour autant être l'autocollant du ministère de l'écologie. De plus, l'impression de ces autocollants au nombre de 1 millon n'est déjà pas une démarche de respect de l'environnement.
Pour finir, j'ai collé un mot sur ma boîte aux lettres et je reçois pour autant de la pub!

Fred | 27 août 2004 à 18h33
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Bonne Nouvelle

De même

amh | 02 septembre 2004 à 12h09
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Bonne idée mais...

Un petit mot marche très bien, effectivement, imprimer des autocollants n'est pas très écologique!
Tout dépend de celui qui distribue. J'ai un mot sur ma boîte depuis 3 ans, il ne reste que les pub distribuées par la poste. C'est quand même très appréciable, la poubelle jaune se remplie bien moins vite!

Alors, juste un mot poli sur la boîte et voilà!

amh | 02 septembre 2004 à 12h11
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Bonne Nouvelle

De même aussi.
Et comme disait Fred dans un autre message, ce n'est pas très écolo comme démarche d'imprimer 3 millions d'autocollants. N'importe qui peut se fabriquer son petit mot tout seul...

gilbert | 02 septembre 2004 à 12h12
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Conne-rires

Le travail d'un ministre de l'environnement n'est pas de produire des autocollants mais de proposer des lois... En plus cette action ne s'affiche pas dans une démarche durable à moyen et à long terme...

doolsgoofy | 02 septembre 2004 à 13h28
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Conne-rires

Il n'y a pas de mauvais geste en écologie. Tout s'enchaine, ici il faut penser que 40,000 tonnes de papier non utilisé représente énormément d'énergie fossile non consommée. Si on pense aux travaux d'ensemencement de tous ces arbres qui ont été évité. A sa coupe, à sa transformation, à son impression, à sa distribution etc. Hé bien ! ca fait beaucoup de litres d'air un peu plus sains ca.



andréo de montréal ;0)

andréo de montréal | 03 septembre 2004 à 08h29
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Bonne idée mais...

Ne plus avoir de pub dans sa boîte aux lettres, c'est bien ; cela nous évite d'avoir à déposer en continu du papier dans le container de recyclage de la rue d'à côté. Mais c'est un objectif limité, car, comme chacun sait, le recyclage de papier est une activité potentiellement très polluante. N'oublions pas que la finalité est , en premier lieu, de ne pas produire cette pub inutile, pour épargner des arbres, éviter de la pollution et économiser de l'énergie. Qu'en est-il vraiment aujourd'hui ? Est-ce que les éditeurs de pub ont vraiment réduit leur consommation de papier parceque quelques % de la population ont déclaré ne plus vouloir de papier dans leur boîte aux lettres ? A voir le comportement des distributeurs de pub dans mon immeuble, j'en doute ... Leur principal souci est de distribuer le maximum de papier dans le minimum de temps ; c'est au nom de ce principe et en sachant pourtant que cette pub ne sera lue par personne, qu'ils remplissent des boîtes aux lettres inutilisées jusqu'à ce qu'elles débordent. Je suppose donc qu'ils reportent vers d'autres lieux (voire vers des poubelles ou au mieux des containers de recyclage ?) quelques prospectus non distribués dans les boîtes aux lettres arborant l'autocollant du M.E.D.D., sans réel impact en matière de développement durable. Il faudrait donc trouver d'autres moyens d'actions, directement auprès des annonceurs, pour qu'ils renoncent à ces pratiques publicitaires, mais j'avoue que je n'ai pas encore trouvé la solution miracle !

Quirouard | 04 septembre 2004 à 10h29
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Bonne idée mais...

l'application du principe polueur-payeur est semble t il une solution. Si les producteurs de prospectus (ceux identifiables) étaient taxés sur le tonnage produit, on arriverai peut être à une diminution. Le MEDD pourai dépenser le l'énergie à ce type de recours plutôt qu'à l'emission d'autocollant bien que cette action n'est pas complètement nulle. Mieux vaut une action que rien.

didier | 06 septembre 2004 à 23h54
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Force de loi pour l'étiquette Stop Pub en Belgiqu.

Mentionner simplement qu'en Belgique, l'étiquette Stop Pub doit être respectée, i.e. qu'il est interdit de remettre de la pub, sous peine d'amende, non contre le distributeur ou l'imprimeur, mais contre la marque publicitée.
Une mesure intéressante qui garantie le respect de la volonté des citoyens tout en renforçant la prise de conscience environnementale de tous les acteurs de la société. Pourquoi ne pas l'adoptée en France ?

Réni la terreur | 19 février 2005 à 15h28
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Sans sujet

Pas de message

Anonyme | 19 mai 2006 à 10h52
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…