En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Des efforts financiers très disparates en faveur de l'Environnement

Les données publiées par l'Ifen présentent les principaux résultats des comptes économiques de l'environnement pour l'année 2002. Il caractérise les évolutions de la dépense de protection de l'environnement sur 12 ans. Un bilan nuancé et à nuancer.

Gouvernance  |    |  Actu-Environnement.com
Le numéro 94 des ''données de l'environnement'' publié par l'Institut français de l'environnement (Ifen) présente l'évolution des dépenses environnementales aux regards de trois grande données :

1 - La dépense globale liée à la protection de l'Environnement
La dépense de protection de l'environnement a continué de croître en 2002 en progressant de 5,0 % aux prix courants. Alors même que sa croissance économique se réduisait (seulement + 3,1 % en 2002), l'Ifen déclare que la France poursuivait son effort pour l'environnement puisque la progression des dépenses dépasse celle du PIB. La France maintient donc pratiquement le rythme moyen des douze dernières années (+5,6 % par an).
Ces données restent toutefois à nuancer car elles sont établies en prix courants et ne tiennent donc pas compte des variations de l'inflation.

2 – Une hausse quasi spécifique aux secteurs de gestion collective des eaux usées et des déchets
De 1990 à 1997, la dépense liée aux services publics d'assainissement et de collecte et traitement des déchets a augmenté au rythme annuel de 9,0 % par an en moyenne puis s'est ralentie entre 1998 et 2001 pour atteindre seulement 3,3 %.
L'année 2002 a inversé la tendance puisque les investissements des collectivités locales dans les domaines de l'assainissement et de la gestion des déchets ont ré-augmentés très rapidement (de 10 à 12 %).
Pourtant, au cours de cette même année, les chiffres montrent clairement que les autres secteurs ont été défavorisés avec des croissances respectives de 5,6% pour la pollution de l'air et la protection du climat, de 3,2 % pour la protection de la nature et de 3,0 % pour la lutte contre le bruit.

3 – L'emploi environnemental progresse grâce désormais au secteur privé
Les activités environnementales emploient environ 316 700 personnes en 2002, soit une augmentation de 2,6 % par rapport à 2001. Ce sont 8 200 emplois qui ont été créés en 2002, contre 4 000 en moyenne annuelle depuis 1997.
Alors que le secteur public avait été le principal moteur de la croissance en emploi environnemental depuis 1997, ce sont désormais les entreprises qui contribuent pour 85 % des créations de postes.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager