En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Le nouveau ministre de l' Environnement du Canada lance un appel

Le ministre de l'Envrionnement du Canada, a qualifié de « nouvelle révolution industrielle » les liens qui unissent les questions liées à l'environnement et à la compétitivité économique.

Gouvernance  |    |  Actu-Environnement.com
Le nouveau ministre de l' Environnement du Canada, Stéphane Dion, a lancé le 10 septembre dernier, lors de son premier discours officiel à Calgary, aux gouvernements, au secteur industriel, aux organismes environnementaux et autres, un appel à la collaboration pour permettre aux Canadiennes et Canadiens de tirer parti des avantages qu'offre le nouveau contexte économique mondial.

Le ministre Dion, qui prenait la parole devant les membres de la chambre de commerce au siège social de l'industrie pétrolière, a qualifié de « nouvelle révolution industrielle » les liens qui unissent les questions liées à l'environnement et à la compétitivité économique.

« De plus en plus, nous observons les signes d'un phénomène ne pouvant être décrit autrement que comme une nouvelle révolution industrielle, une révolution qui fait de l'environnement l'élément clé de la créativité, de l'innovation, de la compétitivité et ce, aux quatre coins du globe » a mentionné le ministre Dion. « Les nations qui réussiront à concilier leur environnement et leur économie bénéficieront d'un avantage économique irréfutable », a-t-il précisé.

Le ministre Dion a cependant fait remarquer que d'autres pays risquent de devancer le Canada sur le plan concurrentiel si nous n'adoptons pas des objectifs à long terme en matière d'économie d'énergie, et si nous n'investissons pas davantage dans des sources d'énergie alternative et renouvelable ainsi que dans des méthodes viables d'exploitation des ressources. Une fois en place, ces pratiques nous permettraient de relever les défis des cinquante prochaines années.

Le ministre Dion a proposé la formation d'une série de tables de durabilité sectorielle permanentes et continues comme un des moyens pour occuper cette position de leader de l'économie durable. Ces tables réuniraient des participants des secteurs publics et privés, de même que d'autres intervenants clés de la société canadienne.

Il a aussi exposé sa vision d'une approche nationale de collaboration visant à faire du Canada et des entreprises canadiennes du leader dans ce nouvel environnement concurrentiel.

Ses propositions couvrent cinq secteurs d'intervention :

- La mise en application d'un processus décisionnel amélioré et plus efficace dont les gouvernements, l'industrie et les citoyens feraient partie.
- L' établissement d'un programme de sciences et de technologies plus rigoureux.
- L'adoption d'un mécanisme garantissant la production de données sur l'état de l'environnement canadien afin que la nation puisse définir clairement des objectifs et mesurer les résultats, tout comme elle le fait pour le rendement économique.
- La mise en place d'un système normalisé et équitable d'incitatifs et de pénalités.
- Et enfin la priorité à l'éducation afin que tous les Canadiennes et Canadiens puissent faire des choix éclairés.

Ce ministre a su adapter le langage environnemental au contexte économique de l'industrie pétrolière.


Source : Ministère de l'Environnement du Canada

Réactions2 réactions à cet article

 
sur la bonne voie !

enfin des propos qui peuvent donner un espoir en notre avenir en terme de développement durable. il est louable au ministre canadien d'avoir compris que écologie peut et doit rîmer avec la compétitivité et le social même si cette dernière partie n'est pas clairement évoquée. Que ces propos face des émules au sein de nos politiciens et qu'enfin débute ce III ième millénaire.

Findat | 12 octobre 2004 à 23h31
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Sans sujet

Pas de message

Anonyme | 18 mai 2006 à 22h16
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager