En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

La dépollution du site AZF devrait commencer dès le mois de novembre

Jean Daubigny, le préfet de Région, a annoncé que la réhabilitation et la dépollution du site de l'ancienne usine chimique AZF pourraient débuter dès le mois de novembre.

Risques  |    |  Actu-Environnement.com
Lors d'une conférence de presse du 28 octobre dernier, Jean Daubigny, le préfet de Région, a annoncé que la réhabilitation et la dépollution du site de l'ancienne usine chimique AZF pourraient débuter dès le mois de novembre. Il devrait, en effet, signer l'arrêté de dépollution dans le courant du mois de novembre.

L'arrêté donnera un délai maximum de 18 mois à Total, qui dépensera 40 à 50 millions d'euros pour dépolluer la zone. Ce délai est restreint à 6 mois en ce qui concerne les zones qui accueilleront les futurs bâtiments. La dépollution consistera à extraire complètement les pépites contenant du Mercure (Hg) et des Hydrocarbures et à excaver les sols à forte teneur en Arsenic (As), Plomb (Pb) ou naphtalène, jusqu'à 50 cm de profondeur.

La dépollution de la zone en bord de Garonne, qui ne sera pas construite par la suite, englobe un ancien site militaire de fabrication de munitions. C'est donc la DGA qui sera en charge de sa dépollution dans un délai de trois ans. Elle devra notamment assainir les étangs servant de décharge pour des composants d'explosifs, qui contiennent plusieurs milliers de tonnes de nitrocellulose.

Après la catastrophe du 21 septembre 2001, il était urgent de revitaliser le tissu économique et industriel de ce secteur sud de Toulouse. Le site dépollué accueillera ainsi le futur site européen de la lutte anti-cancer. Avec le Cancéropôle du Grand Sud-Ouest, où seront construits notamment un hôpital et des instituts de recherche, une nouvelle vie économique et sociale va se développer sur ce site.
Le Cancéropôle devrait réunir d'ici 2008 plus de 2 000 chercheurs et devrait positionner Toulouse comme l'un des centres de référence de la lutte contre le cancer au niveau européen et international.

Le 21 septembre 2001, 30 personnes avaient été tuées et plusieurs milliers blessées dans l'explosion d'un dépôt de 300 tonnes de nitrate d'ammonium sur le site de l'usine AZF.

Réactions3 réactions à cet article

 
Petite interrogation

Bonjour,

Je me demande d'où proviennent le Mercure, l'arsenic et le plomb qui polluent le sol de l'ancienne usine d'AZF. Ces produits entrent-ils dans la composition des engrais fabriqués sur le site?
Merci d'avance pour vos explications.

Estelle

Estelle | 23 novembre 2004 à 21h09
 
Signaler un contenu inapproprié
 
société de dépollution.....

bonjour ,

j'aimerai savoir si une société de dépollution a été désignée pour réaliser les travaux si oui laquelle ?

cordialement ,
YL

tethysyann | 13 janvier 2006 à 15h30
 
Signaler un contenu inapproprié
 
dépollution site AZF et contrôle d'usagers

-1-J'ai pris note de la composition du comité d'hygène permettant d'évaluer le contrôle des activités de dépollution du site.
Quelles sont les associations de consommateurs ou de malades qui siègent dans ce comité ?

-2-Ce lieu est le symbole d'une catastrophe ayant entrainé la mort de plusieurs victimes (sans compter le nb très important de personnes traumatisées et blessées ). Il aurait été préférable d'installer sur ce lieu quelque chose en rapport avec la mémoire des victimes et pourquoi pas un lieu de recherche sur la pollution. En tant que malade du cancer , je ne trouve pas ce choix très éthique !

louisaleca | 01 novembre 2007 à 08h17
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager