En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

16 février 2005 : le protocole de Kyoto entre en vigueur

C'est officiel. Le 16 février sera un grand jour. La Russie a officiellement signé aujourd'hui sa ratification du protocole de Kyoto à l'Onu dépositaire du traité. Un délai d'enregistrement de 3 mois est appliqué.

Gouvernance  |    |  Actu-Environnement.com
C'est officiel. Le 16 février sera un grand jour puisque après sa conclusion il y'a 7 ans, il entrera enfin en vigueur.En effet, la Russie a officiellement signé aujourd'hui sa ratification du protocole de Kyoto à l'Onu dépositaire du traité. Un délai d'enregistrement de 90 jours est appliqué.

L'ambassadeur de la Russie auprès des Nations unies, Andrey Denisov, a remis au secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan, un dossier contenant les instruments de ratification russe en présence du prix Nobel de la paix 2004, l'écologiste kényane Wangari Maathai .

La Douma avait approuvé à une très large majorité la ratification du protocole de Kyoto le 22 octobre dernier, un vote qui a permis l'entrée en application de cet accord international visant à lutter contre le réchauffement climatique global.
Ce projet avait été approuvé par 334 députés, pour une majorité requise de 226 voix, 73 avaient voté contre et 2 s'étaient abstenus.

Le protocole de Kyoto demande à 38 pays industrialisés de diminuer d'ici 2012 leurs rejets de Dioxyde de carbone (C02) et de cinq autres gaz ( CH4, N2O, HFC, PFC, SF6) réchauffant la planète de 5,2% par rapport au niveau atteint en 1990. Les pays en développement n'ont que des obligations d'inventaires.
Kyoto devait être ratifié par au moins 55 pays représentant 55% des émissions de CO2 des pays industriels pour pouvoir entrer en vigueur. De ce fait, le sort de Kyoto dépendait de la Russie depuis le rejet de Kyoto par les Etats-Unis en mars 2001 suivi par l'Australie. Les gaz à effet de serre sont rejetés essentiellement par la combustion des énergies fossiles, charbon, pétrole et gaz. Les combattre implique toutes les activités humaines, transports, fabrication de produits, chauffage, éclairage, agriculture, et donc à terme des changements de mode de vie.

D'après l'AFP, après la signature de la loi par M. Poutine, le 5 novembre, Moscou a paru pressé d'obtenir une entrevue dans les meilleurs délais avec M. Annan pour la remise de ses instruments de ratification.Selon des sources occidentales, cette précipitation pourrait avoir un lien avec le sommet UE-Russie, prévu le 25 novembre à La Haye, où Moscou pourrait demander des concessions sur les dossiers énergétiques et économiques qui lui tiennent à coeur en échange de sa bonne volonté sur Kyoto.

Par ailleurs, M. Annan s'est félicité de la ratification russe, qualifiant cet evenement d'historique.
Joke Waller-Hunter, sa secrétaire exécutive pour le climat, a appelé les Etats-Unis et les autres pays n'ayant pas d'objectifs chiffrés de réduction à accélérer leurs efforts dans le domaine du changement climatique.

Maintenant tout reste à faire !

Réactions6 réactions à cet article

 
changement climatique

"M. Annan s'est félicité de la ratification russe, qualifiant cet evenement d'historique.
Joke Waller-Hunter, sa secrétaire exécutive pour le climat, a appelé les Etats-Unis et les autres pays n'ayant pas d'objectifs chiffrés de réduction à accélérer leurs efforts dans le domaine du changement climatique."

ça ne suffit pas !

Les Etats-Unis, qui émettent 25 % des gaz à effet de serre de l'ensemble de la planète, doivent changer radicalement de politique énergétique, sinon les efforts des autres pays seront vains.

Momo11 | 23 novembre 2004 à 19h05
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:changement climatique

Fantastique, 7 ans pour que le protocole rentre en vigueur, alors qu'il n'est qu'un premier pas de 5% de réduction des gaz à effet de serre et qu'il faudrait réduire les émissions mondiales de 75 %...
Bush 2 ne vas évidement pas ratifier le protocole...la population mondiale et donc la conso d'énergie vont continuer à augmenter...
En clair, on va dans le mur, et on a juste mis une casquette sur notre tête pour se protéger !

SLY | 24 novembre 2004 à 12h10
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:changement climatique

De toute façon, même en arrêtant (ou en diminuant) notre production de gaz à effet de serre cela ne changera rien !

Les gaz qui se trouvent dans l'atmosphère vont rester efficaces pendant des décennies... (voir le rapport du comité scientifique sur le site du sénat français - c'est pas très encourageant...).

Alors même avec un gros casque on ira quand même dans le mur.

Et ca va cogner fort !....

Soyons optimiste, les américains ne ressemblent pas tous à Bush. Ils ont des enfants et des petits-enfants. Peut-être qu'ils vont réagir !

En tout cas, il me semble que si tout l'argent gaspillé à construire des armes était placer dans la recherche d'une machine pour purifier l'air ce serait une vrai bonne idée. Si l'humanité relevait le défi ? Un peu comme dans les films lorsque la Terre est attaquée par des (méchants ?) extra-terrestres !..

En tout cas bravo Poutine. Il fallait quand même le faire ! (mais les négo en cours risquent de ne pas faire changer beaucoup les choses...).

Au plaisir de vous lire.

Planete echo | 25 novembre 2004 à 15h33
 
Signaler un contenu inapproprié
 
machine pour purifier l'air

Les machines à purifier l'air: ça existe déjà: ce sont les végétaux. Avec Kyoto, on va payer pour avoir le droit de produire des quantités de CO2et d'autres gaz. Alors que l'on pourrait payer pour dépolluer l'atmosphère. Certains pays du sud déboisent des fôrets humides car c'est le seul moyen pour eux de créér des richesses. On pourrait les payer pour conserver l'effet de dépollution de leurs fôrets. Bien entendu, celà remettrait en cause la répartition nord-sud des richesses, ce n'est pas le but recherché par Kyoto.

hé! | 28 novembre 2004 à 16h26
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Kyoto et la déforestation des pays du Sud

Bonjour,
Ayant étudié un peu en profondeur la loi mettant en application le protocole de Kyoto, je peux vous assurer qu'il est prévu que les entreprises qui le veulent payent des subventions aux pays du Sud pour mettre en place ou conserver les forêts, etc. en échange de chèques-CO2.
C'est un autre moyen qu'aura une entreprise pour arriver en fin d'année à remettre à l'administration le total de son quota-CO2 qui lui est demandé.
Voilà pour ce petit détail supplémentaire.
Julie

Gayanée | 28 novembre 2004 à 17h44
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Sans sujet

Pas de message

Anonyme | 18 mai 2006 à 08h37
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager