Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Norisko Environnement

Norisko Environnement, la filiale spécialisée dans le conseil et les études en environnement de Norisko, a conclu le rachat de la société E2A, société exerçant le même métier, mais dans le secteur de l'agroalimentaire.

Gouvernance  |    |  Actu-Environnement.com
Norisko Environnement, la filiale spécialisée dans le conseil et les études en environnement de Norisko, a conclu le rachat de la société E2A, société exerçant le même métier, mais dans le secteur de l'agroalimentaire.

Pour Norisko Environnement qui est bien implantée sur le marché des industries mécaniques et de traitement de surface, ce rapprochement constitue l'opportunité d'acquérir une compétence reconnue dans le secteur prometteur des industries agroalimentaires.

Installée à Chartres, E2A a été créée en 1988, par Noël Robinet, son actuel directeur. Elle réalise un chiffre d'affaires de 1 M€ et emploie 17 personnes. Ses activités se répartissent entre les études et le conseil en prévention des pollutions dans les entreprises agroalimentaires, le montage de dossier réglementaires, l'assistance à l'assainissement de parcelles ou de sites et à la valorisation des déchets de stations d'épuration. Après un développement régulier, E2A était confrontée à un problème de taille critique, en terme de management et de poursuite de son développement.

Dirigé par Jean-Noël Breuil, Norisko Environnement emploie désormais un effectif de 34 personnes, dont 26 consultants, répartis sur 7 implantations (Bordeaux, Toulouse, Aouste, Lyon, Orléans, Chartres et Nantes).
Ses activités se répartissent en cinq grands domaines : les études et conseils en prévention des pollutions, l'assistance technique et administrative, les études et la surveillance des pollutions des sols, la valorisation des déchets et, enfin, l'accompagnement des entreprises pour la définition et la mise en œuvre d'une politique environnementale.

Le marché français des études et conseil en environnement dans l'industrie peut être évalué à 400 M€ par an. Les secteurs du traitement de surface, de la peinture, de la mécanique, de la chimie constitue les trois quart du marché et celui de l'agroalimentaire un quart.

Face à ce marché qui progresse aujourd'hui très vite, notamment avec le renforcement des contraintes réglementaires, l'offre de services est très dispersée avec quelque 160 entreprises, dont une trentaine seulement disposent d'un effectif supérieur à 30 personnes. Dans le peloton de tête, Norisko Environnement se renforce et entend bien prendre toute sa place.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager