En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Innovation pour l'amélioration de la qualité de l'environnement marin

L'Observatoire océanographique de Villefranche-sur-Mer développe actuellement avec Sogeti-Transiciel un concept de bouée autonome « L.E.O. » destinée à mesurer quotidiennement et en continu l'impact de l'homme sur le milieu marin.

Risques  |    |  Carine Seghier  |  Actu-Environnement.com
Jean-Michel GRISONI du C.N.R.S, entouré d'une équipe de scientifiques, de partenaires institutionnels et d'industriels dont Sogeti-Transiciel (filiales de Capgemini) comme prestataire informatique. vient de concrétiser un projet de conception d'une bouée autonome Littoral Environnement Observable ou « L.E.O. », destinée à mesurer quotidiennement et en continu l'impact de l'homme sur le milieu marin.

De conception innovante, la bouée L.E.O est le résultat de plusieurs mois de recherche et a été Lauréat du Concours National à la Création d'Entreprise innovante 2004 dont le prix a été remis en présence du Ministre délégué de la Recherche, Monsieur François d'Aubert.

Son objectif consiste à permettre au monde scientifique et aux responsables politiques de détenir des données essentielles sur l'écosystème marin du littoral pour des actions influant sur une gestion durable et positive du littoral.

Actuellement, les mesures sont effectuées par intervention humaine et uniquement une fois par semaine sous forme de profils verticaux. Cette résolution est très insuffisante et risque soit d'occulter des événements erratiques à plus petite échelle, soit de leur donner trop d'importance, explique Jean-Michel GRISONI.

La bouée L.E.O. est une bouée côtière, autonome qui permet de réaliser, en continu, des mesures physico-chimiques et hydrologiques de l'écosystème marin allant de 0 à 80 mètres par des capteurs.

La surveillance continue a pour objectif de placer la France dans une situation conforme à la réglementation européenne et à ses autres engagements internationaux.

Une trentaine de Directives visant à limiter les rejets dans les milieux aquatiques et à assurer la qualité de ces milieux ont vu le jour dans le cadre de la politique communautaire de l'eau.
Une directive européenne a notamment été adoptée le 23 octobre 2000 par le Parlement européen et le Conseil de l'Union européenne. Les Etats membres doivent s'y conformer en effectuant des mesures ambitieuses afin d'obtenir une bonne qualité des eaux à l'horizon 2015.

La future société L.E.O. a pour vocation de devenir l'organe central de collecte des mesures issues des différentes bouées. Les données brutes ou traitées pourront être diffusées vers de multiples utilisateurs (collèges scientifiques, collectivités locales, pouvoirs publics et industriels).

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager