En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Aliments : l'Anses recommande de renforcer les contrôles pour certains contaminants chimiques

Risques  |    |  Florence Roussel  |  Actu-Environnement.com

Suite à une évaluation du plan de contrôle et de surveillance des denrées alimentaires, l'Anses recommande de le renforcer pour certains contaminants chimiques. Pour les substances réglementées, l'agence constate que le dispositif répond aux problématiques réglementaires et sanitaires pour près des trois quarts des couples substance chimique-aliment examinés. Pour le quart restant, elle note des « manques et des redondances ».

Elle recommande donc d'accentuer les contrôles sur : les métaux lourds dans certains poissons et fruits de mer ; les mycotoxines dans les légumineuses et les fruits à coque ; l'acrylamide dans des snacks et desserts, céréales et produits céréaliers.

En ce qui concerne les substances non réglementées, l'Anses propose d'alléger la surveillance pour concentrer les efforts sur 26,1 % des couples substances-aliments. Il s'agit des plus préoccupants comme les dioxines, furanes et produits chlorés dans les œufs et ovo produits, ou le nitrate dans les fruits et leurs dérivés.

Par ailleurs, selon l'Anses, certains de ces couples devraient être réglementés, comme les phytotoxines dans les légumineuses et fruits à coque, ou encore certains composés perfluorés dans les viandes, poissons et fruits de mer, œufs, laits et produits laitiers.

Réactions2 réactions à cet article

 

l'acrylamide dans les céréales et les produits céréaliers ? En êtes vous bien sure madame Roussel ? les mycotoxines dans les céréales et les produits céréaliers peut-être mais l'acrylamide sans doute non ! S'agit-il d'un coupé collé raté ? L'acrylamide devrait plutôt être recherché dans les patates, les frits, chips, etc.

zhaooo2000 | 02 janvier 2020 à 10h24
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Chère florence
nous tenions à vous adresser nos vives félicitations!
Ce pendant, nous voulons avoir beaucoup plus d'information sur l’évaluation des risques d'exposition alimentaire liée aux mycotoxines comme les aflatoxines.
Cordialement
Nar DIENE

N.DIENE | 02 janvier 2020 à 10h30
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Florence Roussel

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager