En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

La berce du Caucase sous surveillance

Biodiversité  |    |  Agnès Sinaï Actu-Environnement.com

Classée "espèce invasive préoccupante" par l'Union européenne, la berce du Caucase (Heracleum mantegazzianum) présente à la fois des risques pour la flore des milieux qu'elle colonise et pour la santé humaine.

Face à ce constat, l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses) recommande la mise en place d'un système de surveillance et le recours aux méthodes de lutte disponibles pour éradiquer les populations dans les zones jugées prioritaires.

Actuellement présente dans un large quart nord-est de la France (en particulier dans les Hauts-de-France) et dans les Alpes, la berce du Caucase progresse régulièrement vers le sud-ouest, où les conditions climatiques sont particulièrement propices à son établissement et à l'augmentation de sa densité.

Introduite en France comme "espèce ornementale" à la fin du XIXème siècle, la berce du Caucase a progressivement colonisé certains milieux au détriment de la flore locale. Plante de la famille de la carotte (Ombellifères), elle peut atteindre jusqu'à quatre mètres de haut et sa sève peut provoquer des brûlures de la peau (phyto-dermatites).

Selon l'avis de l'Anses, de nouvelles introductions de la berce du Caucase depuis son aire d'origine (le Caucase) sont peu probables, mais les populations existantes en France ou dans les pays limitrophes constituent des sources notables de dissémination.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Agnès Sinaï

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager