En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Transition énergétique : le nucléaire capte la moitié des dépenses publiques en R&D

Energie  |    |  Sophie Fabrégat Actu-Environnement.com

En 2017, les activités de recherche et développement dans le domaine de l'énergie financées par les pouvoirs publics s'élevaient à 973 M€, soit 5 % de la dépense publique en R&D. Cependant, si l'on y ajoute les dépenses publiques de démonstration, le montant passe à 1.018 M€, souligne une note du Commissariat général au développement durable (CGDD), publiée en février.

L'énergie nucléaire capte l'essentiel des dépenses de R&D (516 M€), dont la majorité est consacrée à la fission nucléaire (projet Jules Horowitz à Cadarache). Les technologies relatives aux énergies "stratégiques pour réaliser la transition énergétique" représentent 33 % des dépenses de R&D en énergie. Les énergies fossiles captent 3 % de ce budget. "En part de PIB, les dépenses publiques de R&D portent la France en deuxième position des pays du G7, après le Japon", indiquent les auteurs de la note. Cependant, "la tendance générale est à l'augmentation du poids des nouvelles technologies de l'énergie. Celles-ci constituent le premier poste de dépense dans tous les pays du G7 en 2017, à l'exception de la France, où le nucléaire est en tête".

Autre fait surprenant : "Les financements publics consacrés aux nouvelles technologies ont quadruplé entre 2002 et 2011 mais tendent à s'éroder depuis cette date. Ils baissent en particulier de 10 % entre 2016 et 2017, en raison principalement de la diminution de ceux consacrés aux biocarburants", précisent les auteurs de la note.

Les dépenses spécifiques aux énergies renouvelables s'élèvent à 126 M€, dont 55 M€ pour le solaire et 52 M€ pour la biomasse, notamment les biocarburants avancés. "Les autres filières des énergies renouvelables font l'objet de financements publics nettement plus modestes".

La recherche en matière d'efficacité énergétique est financée à hauteur de 121 M€, dont 65 M€ pour les transports (amélioration des batteries, de l'électronique et des moteurs à combustion) et 24 M€ pour les bâtiments. "L'industrie et les autres domaines se partagent 33 M€". Enfin, 51 M€ sont dépensés pour les technologies de stockage, dont 27 M€ pour l'hydrogène et les piles à combustible). La capture et la séquestration du carbone bénéficient de 12 M€.

La note ne donne pas le détail des dépenses en matière de démonstration mais précise qu'elles sont en hausse pour les nouvelles technologies.

Réactions2 réactions à cet article

 

Le montant relativement faible consacré aux énergies renouvelables montre bien la volonté du gouvernement de poursuivre, encore et toujours, la filière mortifère du nucléaire.
Comme tout projet nucléaire, le réacteur Horowitz connait surcoût et retard. Retard : la mise en service prévue pour le début des années 2010, est reporté pour après 2021. Surcoût : coût initial de 600 millions d'euros, principalement financé par l'Etat (donc nous) via le CEA, EDF et Areva, il dépasserait largement le milliard d'euros.
Quelles pertes de temps et d'argent, toutes ces dépenses pour le nucléaire, quand il y aurait tant à faire pour les énergies renouvelables !

Charentas | 06 février 2019 à 15h53
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Rien de nouveau !
La France dépense plus d'un milliard par an en R&D pour le nucléaire depuis... 1957 !
et 126 M€ pour les renouvelables ? Cherchez l'erreur...

Les autres pays, pas fous, font l'inverse.
La France était le leader mondial du solaire dans les années 70.

Et pourtant, même le Figaro économie le reconnait, le solaire est 2 x moins cher que l'EPR !!

http://www.lefigaro.fr/societes/2017/03/10/20005-20170310ARTFIG00010-le-nouveau-solaire-deux-fois-moins-cher-que-l-epr.php

430 Milliards par réacteur | 07 février 2019 à 17h54
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Sophie Fabrégat

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager