En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Les accidents du travail en légère augmentation, ceux de trajet en forte baisse

Risques  |    |  Laurent Radisson  |  Actu-Environnement.com

L'Assurance Maladie – Risques professionnels a rendu public en juillet les chiffres de la sinistralité pour l'année 2014. "Pour le risque accident du travail, l'année 2014 vient rompre la tendance à la baisse des deux années précédentes", indique la Caisse nationale de l'assurance maladie des travailleurs salariés (Cnamts). Cela se traduit par une augmentation de 0,7% de la fréquence des accidents par rapport à 2013.

Les évolutions par branches d'activité sont plus contrastées. Les secteurs des services sont ceux qui voient leur indice de fréquence augmenter le plus fortement : +8% pour le secteur Banques, assurances. Mais ce dernier reste malgré tout celui qui présente le plus faible indice de fréquence : 10,7 accidents pour 1.000 salariés en 2014. Les secteurs dans lesquels les accidents du travail ont diminué sont ceux des transports (-1,5%), du bois-ameublement (-3,4%), de la métallurgie, du BTP et de la chimie (entre -2,8 et -2%).

Concernant les accidents de trajet, une forte baisse (-7%) de fréquence est constatée en raison de l'absence de neige et de verglas en 2014. "Cette forte diminution permet de retrouver le niveau observé en 2007-2008, niveau le plus bas obtenu depuis six ans", se réjouit l'Assurance Maladie. Cette baisse est constatée dans tous les secteurs d'activité mais est encore plus marquée dans le secteur "chimie-caoutchouc-plasturgie", ainsi que dans le secteur "bois-ameublement-papier-carton-textile-vêtement-cuir et peaux-pierres et terres à feu".

87% des maladies sont des TMS

Le risque "maladie professionnelle" connaît en revanche une faible augmentation (+ 0,3%), qui inverse la tendance observée depuis deux ans. Les secteurs qui connaissent les plus fortes augmentations sont les industries de la métallurgie et celles du BTP. Quatre-vingt-sept pour cent des maladies professionnelles constatées sont des troubles musculo-squelettiques (TMS).

"Les programmes prioritaires de prévention inscrits dans la convention d'objectifs et de gestion signée avec l'Etat visent à réduire la sinistralité et ciblent précisément trois risques majeurs : TMS, chutes dans le BTP et certains cancérogènes", indique l'Assurance Maladie, qui précise que ces programmes ont commencé à être déployés en 2014.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question au journaliste Laurent Radisson

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager