En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Le CG63 souhaite encourager les économies d'énergie dans les exploitations agricoles

Avec un nouveau dispositif d'aides et plusieurs partenariats, le Conseil général du Puy-de-Dôme encourage les économies d'énergie et le développement de l'huile végétale pure dans les exploitations agricoles du département.

Agroécologie  |    |  Florence Roussel Actu-Environnement.com
L'agriculture est au cœur de nombreux enjeux environnementaux en termes de paysage, de biodiversité, de qualité des sols, de gestion des déchets organiques, etc. L'énergie est également de plus en plus associée au monde agricole à travers des biocarburants. Mais pas seulement : l'agriculture est également consommatrice d'énergie. Il s'agit principalement du fioul domestique et de l'électricité ainsi que les autres combustibles utilisés pour le chauffage des bâtiments d'élevage et des serres de maraîchage. D'après le Ministère de l'Industrie, la consommation d'énergie de l'agriculture s'élève à 3 Mtep/an. Le secteur de l'agriculture représente donc moins de 2% de la consommation d'énergie finale (160 Mtep/an). Toutefois, dans les exploitations agricoles l'énergie représente une part de plus en plus importante dans le budget des agriculteurs et progresser vers une plus grande autonomie énergétique des exploitations agricoles s'avère nécessaire.

Fort de ce constat, le Conseil général du Puy-de-Dôme a décidé d'encourager les économies d'énergie dans les exploitations de son territoire. En juin dernier, le CG63 a adopté un nouveau dispositif d'aides en faveur d'une meilleure maîtrise de la consommation de carburant et du recours aux énergies renouvelables. Ces aides portent sur les diagnostics énergétiques des exploitations, la vérification des matériels agricoles sur des bancs d'essai moteur, les investissements dans des matériels spécifiques et la production d'huiles végétales pures. Pour faire connaître ces aides, le Conseil général a signé deux conventions de partenariat avec deux associations locales engagées dans ce domaine.
La première convention concerne l'Association pour un Développement Urbain Harmonieux par la Maitrise de l'Energie (Aduhme). Créée en 1996 dans le cadre du programme européen SAVE II, cette agence locale des énergies a pour mission d'accompagner les consommateurs non domestiques du département pour réduire leur consommation d'énergie et les encourager à recourir aux énergies renouvelables. A travers cette convention avec le CG63, la fédération devra accentuer fortement son action envers les agriculteurs de Puy-de-Dôme. Pour l'aider dans cette mission spécifique, le conseil général financera à hauteur de 80% le poste d'un technicien que sera chargé de sensibiliser, de conseiller, de réaliser des diagnostics énergétiques et de développer la filière de l'huile végétale pure dans les exploitations.

La seconde convention concerne la Fédération départementale des coopératives pour l'utilisation du matériel agricole (FDCUMA) et a pour objectif de conforter son action en matière de contrôle des consommations de carburant des engins agricoles. Le CG63 financera le cout des contrôles à hauteur de 50% soit 80€. L'aide est directement déduite de la facture payée par l'agriculteur à la FDCUMA. Elle est valable pour un tracteur par an et pas exploitation et sera accordée à condition que l'agriculteur participe à une réunion de synthèse où il lui sera prodigué des conseils sur la conduite économique, sur le réglage et l'utilisation des outils, sur l'adaptation du tracteur à l'outil, etc. Le Conseil général et la FDCUMA prévoient de réaliser au minimum 20 diagnostics à l'automne 2007 et 60 sur l'année 2008. Sachant que le département compte plus de 8.000 exploitations, les deux associations concernées par ces conventions ont du pain sur la planche !

Réactions1 réaction à cet article

 
Energie ''verte'' Tbien! Pourquoi pas Géotherm...

Juste une réflexion / suggestion d'investigation au CG63 à côté des très belles et bonnes initiatives lancées auprès et avec le monde des agriculteurs. Vu la proximité des (80?) volcans vu dans un article connexe, une investigation type ''Soultz sous Forêt (67)'' pour exploiter sous forme de HDR ou autre la chaleur potentielle latente dans votre sous-sol me semblerait intéressante à mener en connexion avec le BRGM. Why not? Pas de monopoles de lobbies, on est d'accord, il faut des solutions multi-sources. En voilà une, peut-être !
A+ Salutations Guydegif'91)

Guydegif(91) | 24 janvier 2008 à 15h25
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Florence Roussel

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…