Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Des protocoles pour faire valoir les savoirs traditionnels face à la biopiraterie

Les peuples autochtones et les communautés locales ont un rôle crucial dans la conservation de la biodiversité, exploitée sans leur consentement. Zoom sur les moyens de protéger ces patrimoines bioculturels et faire reconnaître les droits coutumiers.

Biodiversité  |    |  Agnès Sinaï  |  Actu-Environnement.com
Nous avons détecté une activité anormale depuis votre adresse IP 52.203.18.65
L'accès aux articles a été verrouillé
Pour levez cette limitation, merci de nous contacter par email ou par téléphone :+ 33 (0)1 45 86 92 26.
Comment faire reconnaître les droits coutumiers des populations autochtones sur le terrain afin d'éviter l'appropriation de leurs savoirs traditionnels sans leur consentement préalable et sans le partage des avantages et des bénéfices qui en résultent ? Les savoirs traditionnels jouent un rôle essentiel car ils guident la découverte de médicaments. Pour les entreprises qui en tirent profit, ces savoirs ancestraux deviennent le plus souvent des ressources génétiques brevetées, oublieuses des...

La suite de cet article est réservée à nos abonnés

Partager

Accompagnement pour le Suivi Régulier des Rejets [SRR] des analyses SDE Cereg