En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Les nappes phréatiques rechargées fin octobre par les fortes précipitations

Eau  |    |  Rachida Boughriet  |  Actu-Environnement.com

La situation des nappes phréatiques au 1er novembre 2014 est liée aux "récentes précipitations au-dessus des normales" sur une grande partie du territoire, indique le Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM) dans son bilan mensuel publié ce 27 novembre. Une grande majorité des nappes d'eau souterraine (83%) affichent "un niveau normal à supérieur à la normale".

"On se situe ainsi, globalement, dans des conditions normales, voire favorables, pour aborder la période de recharge hivernale, sauf pour la Corse et pour quelques aquifères du bassin Adour-Garonne pour lesquels la situation est encore délicate", précise le BRGM.

Au cours du mois d'octobre, la pluviométrie a été supérieure à la normale du Poitou au Centre, du nord du Massif central à la Champagne-Ardenne et à la Meuse ainsi que du nord de l'Hérault au sud du Rhône. Les cumuls de pluie "efficace" ont favorisé une "recharge importante" des aquifères de la vallée du Rhône. Les aquifères alluviaux de l'Hérault et des karsts présentent également "des niveaux désormais excédentaires en lien avec les épisodes cévenols multiples au cours du dernier mois".

Les niveaux des nappes sont en hausse pour 30%, en baisse pour 38% et stables pour 32% fin octobre.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager