En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Champs électromagnétiques : l'exposition des salariés est avérée

Plusieurs types d’équipements sont susceptibles d’exposer les travailleurs aux champs électromagnétiques. Une campagne de mesures réalisée par l’INRS et les Carsat en atteste.

Risques  |    |  Laurent Radisson Actu-Environnement.com
   
Champs électromagnétiques : l'exposition des salariés est avérée
   

L'Institut national de recherche et de sécurité (INRS) a réalisé avec les centres de mesures physiques des Caisses d'assurance retraite et de santé au travail (Carsat) une campagne de mesures des valeurs d'exposition des salariés aux champs électromagnétiques, qui constitue une première en Europe. Résultats : l'exposition des travailleurs est avérée.

« Huit familles d'équipements ont été identifiées comme émettrices de champs électromagnétiques et sept d'entre elles sont susceptibles d'exposer les opérateurs à leur poste de travail à des valeurs supérieures à la VDA (valeur déclenchant l'action) », précise l'INRS.

Multiplication des applications industrielles

« Les applications industrielles basées sur les propriétés physiques des champs électromagnétiques se sont multipliées au cours des dernières années », souligne l'INRS.

Les huit familles d'appareillages particulièrement émettants sont utilisées pour l'électrolyse industrielle, la soudure et la fusion électrique, le chauffage par induction, le chauffage et le soudage par pertes diélectriques, la magnétisation et la démagnétisation industrielle, la magnétoscopie, le chauffage et le séchage industriels par micro-ondes, ainsi que le fonctionnement d'IRM ou RMN.

Cette dernière famille est la seule, parmi les huit étudiées, pour laquelle les expositions constatées ne dépassent pas la VDA.

Eloigner le poste de travail de la source d'émission

Lorsque la VDA est dépassée, l'employeur est tenu de contrôler et réduire les risques de ses salariés.

Dans la plupart des cas, la seule démarche de prévention constatée consiste à éloigner le plus possible le poste de travail de la source d'émission.

L'INRS souligne toutefois que les fours à micro-ondes et les presses hautes fréquences sont équipés d'un blindage par les fabricants. De même, dans le cas des presses à souder, l'utilisation d'un patin de masse permet de diminuer la surface rayonnante.

Vers un guide de bonnes pratiques destiné aux entreprises

Cette campagne est présentée par l'INRS comme une première étape, les mesures devant être poursuivies pour compléter les données concernant certaines familles : magnétiseurs, chauffage par micro-ondes...

« A terme, ces travaux donneront lieu à la réalisation d'un guide de bonnes pratiques à l'usage des entreprises qui leur permettra d'identifier sans mesure les dispositifs à risque, d'évaluer les probabilités de dépassement de la VDA et de mettre en place des actions de prévention », annonce l'Institut.

Réactions1 réaction à cet article

 

Pas seulement les salariés mais Monsieur Tout le monde. En effet dans votre cuisine, chambre à coucher, au bureau, quasiment partout vous êtes soumis à des champs électriques et à des champs magnétiques qui présentent des effets néfastes sur la santé. Personne n'a encore prouvé les effets bénéfiques de ces champs, sachant que les échanges intracellulaires reposent sur des différences de potentiel inférieur au mV, il y a lieu de s'inquiéter par rapport aux effets potentiellement néfastes du cumul de ces champs...

arthur duchemin | 26 mai 2011 à 09h45
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Laurent Radisson

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager