Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Le changement climatique sourit, pour l'instant, aux albatros

Biodiversité  |    |  Clément Cygler  |  Actu-Environnement.com

Selon une étude du CNRS publiée le 13 janvier dans la revue Science, les albatros tireraient profit du changement climatique, à l'inverse de la plupart des autres volatiles. En effet ces oiseaux bénéficient de vent de plus en plus rapide, conséquence du réchauffement, ce qui leur permettrait de se déplacer plus vite pour obtenir leur nourriture.

Ainsi, en utilisant plusieurs études à long terme réalisées sur les Iles du Crozet, des chercheurs du CNRS, avec le soutien de l'Institut polaire français, ont révélé que "les albatros reproducteurs ont augmenté leur vitesse de vol et déplacé leur aire d'alimentation vers l'Antarctique, en conjonction avec les changements de vent". La durée des voyages alimentaires a ainsi diminué de plus de 20%, passant de près de 13 jours dans les années 70 à 10 jours en moyenne actuellement.

La diminution des déplacements a entraîné une augmentation importante du poids moyen des oiseaux, avec en moyenne 1 kilogramme de plus en vingt ans. Cela s'est également traduit par une amélioration du succès de la reproduction.

Mais, cette situation favorable aux albatros pourrait changer ces prochaines années. "Les scénarii [du changement climatique] prédisent la poursuite de la migration vers le sud des vents d'ouest, et donc l'éloignement progressif de Crozet des zones ventées propices aux albatros", souligne le CNRS.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager