En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Collaboration publique-privée pour préserver la nappe de calcaire de Champigny

Eau  |    |  Dorothée Laperche  |  Actu-Environnement.com
Environnement & Technique N°332 Cet article a été publié dans Environnement & Technique n°332
[ Plus d'info sur ce numéro | S'abonner à la revue - Se connecter à l'espace abonné ]

Trois producteurs d'eau, le syndicat des Eaux d'Ile-de-France (Sedif), Veolia Eau et Eau du Sud Parisien - Lyonnaise des Eaux ont signé un contrat d'animation avec l'Agence de l'Eau Seine-Normandie, jeudi 12 décembre 2013. L'objectif ? Préserver la qualité de l'eau des captages de la nappe de calcaire de Champigny (Val-de-Marne). L'enjeu est important : celle-ci alimente près d'1 million de franciliens.

Le plan d'actions sur 5 ans vise la réduction des sources de pollution autour de plusieurs forages particulièrement vulnérables de la nappe de calcaire de Champigny (captages de la Fosse de Melun et de la Basse Vallée de l'Yerres). Pour cela il prévoit de sensibiliser et d'accompagner les acteurs locaux dans l'adoption de pratiques respectueuses de l'eau. Il se déploiera sur 63 communes de Seine-et-Marne, de l'Essonne et du Val de Marne et 260 exploitations agricoles (représentant 32.000 hectares de parcelles).

Les 3 millions d'euros investis sur la période seront pris en charge à 70% par l'Agence de l'eau Seine-Normandie, et à 30% par les trois producteurs d'eau.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Dorothée Laperche

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager