En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Un arrêté fixe les conditions d'achat de l'électricité produite par les installations utilisant de la biomasse

Energie  |    |  Carine Seghier Actu-Environnement.com
Le nouvel arrêté fixant les conditions d'achat de l'électricité produite par les installations utilisant de la biomasse est paru au Journal officiel du 31 décembre 2009.

Le SER et sa commission biomasse France Biomasse Energie (FBE) saluent la hausse tarifaire. L'électricité produite à partir de biomasse bénéficiait jusqu'à présent d'un tarif d'achat de 4,9 cts €/kWh auxquels s'ajoutait une prime à l'efficacité énergétique de l'installation plafonnée à 1,2 cts €/kWh, soit un total de 6,1 cts €/kWh. Le nouvel arrêté permet au minimum de doubler ce tarif global, se réjouit le SER. Trois éléments s'additionnent : un tarif de base à 4,5 centimes €/kWh, une prime de 8 cts/kWh liée à l'utilisation d'un certain type de biomasse (déchets agro-alimentaires, produits, déchets et résidus provenant de l'agriculture, certains produits et sous-produits de la sylviculture et des industries du bois…) et enfin une prime à l'efficacité énergétique de l'installation, explique le Syndicat. Au total, le tarif d'achat par EDF de l'électricité produite devrait être compris entre 12,5 cts et 15 cts le kWh, selon les projets réalisés sur le terrain. Toutefois seules les installations d'une puissance minimale de 5 MW électriques bénéficient de ce nouveau dispositif tarifaire. Les professionnels avaient proposé que ce seuil soit fixé à un niveau inférieur.

Sur le même sujet

Textes Réglementaires

Arrêté du 28/12/2009 - DEVE0930725A

Réactions1 réaction à cet article

 
L'utiliser les dechets est essentielle

L'utilisation des dechets a un double but
Eviter la pollution crée par ces dechets
Recuperer de l'énergie, donc diminuer les emissions de CO2
Il est absurde de financer le soleil photovoltaique solution qui coute cher en pollution par la production des panneaux et qui de fait de l'intermittence (facteur de charge inferieur à 15%) demande des moyens additionnels npolluant quand nil n'y a pas de soleil c'est de la demagogie.
Aider a la resorbtion etb l'utilisation des dechets qui representent plus de 20 fois la production photovoltaique est une oeuvre tres utile pour proteger notre environement.

jean-marie | 07 janvier 2010 à 15h59
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager