Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Une initiative franco-allemande pour coordonner les stratégies énergétiques des Etats membres de l'UE

Energie  |    |  Philippe Collet  |  Actu-Environnement.com

Mardi 20 septembre 2011, à l'issue d'une réunion spéciale des ministres européens de l'Energie organisée à Wroclaw (Pologne), Eric Besson, ministre français de l'Energie, et Philipp Rosler, ministre allemand de l'Economie ont proposé de coordonner les politiques énergétiques nationales des Etats membres de l'Union européenne.

"Tout en rappelant le droit souverain de chaque Etat membre à définir son mix énergétique, le ministre a souligné l'impact européen des décisions nationales dans un marché unique de l'électricité : compétitivité-prix, équilibre des réseaux, investissements dans les infrastructures, sécurité des approvisionnements, capacité européenne à maintenir le cap stratégique de l'économie bas carbone", rapporte le ministère français de l'Enérgie.

Trois priorités avant des mesures concrètes

Eric Besson a proposé trois priorités.

Tout d'abord, l'anticipation des risques de tensions sur les réseaux, en mettant en place une cellule européenne de vigilance hivernale au niveau des transporteurs d'électricité.

Ensuite, la garantie de la prévisibilité des modèles économiques, avec l'adoption par chaque Etat membre d'une programmation pluriannuelle des investissements énergétiques, communiquée à l'ensemble des pays de l'Union européenne.

Enfin la création d'un electricity coordination group européen, composé d'experts issus des gestionnaires de réseaux, des régulateurs et des représentants des Etats qui sera systématiquement saisi des projets nationaux pouvant avoir un impact significatif sur l'offre et la demande dans plusieurs pays.

Eric Besson et Philipp Rosler devraient se réunir à Paris d'ici la fin de l'année "pour prendre des mesures concrètes".

Réactions1 réaction à cet article

 

pourquoi des blackout en hivers et bien car baucoup trop de gens se chauffent avec des radiateurs électriques en france et ailleurs sûrement.Quand on parle d'émission de CO2, en admettant que l'électricité vienne d'une centrale gaz, le rendement est mauvais sauf cogénération associée, dans les 40% grand maximum, ensuite l'électricité est envoyée sur le réseau avec les pertes que l'on connait, au total un rendement de 30% à tout casser.vOUS utilisez du gaz naturel avec une chaudière à condensation le rendement est au moins triple.On veut lutter sérieusement contre le réchauffement climatique, il faut interdire les radiateurs électriques.Si c'est possible, suffirait de le vouloir.

tchnocrate137 | 22 septembre 2011 à 14h59
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Philippe Collet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Solaire : développez vos projets au sol ou sur toiture industrielle
 VDN GROUP