Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Naissance du nouveau parti "Europe écologie-Les Verts"

Gouvernance  |    |  Florence Roussel  |  Actu-Environnement.com

Réunis à Lyon le 13 novembre, les Verts et Europe Ecologie ont fusionné en un seul et même parti. Baptisé Europe écologie-Les Verts par 53 % des participants à la consultation, ce nouveau parti se veut uni et indépendant : "Il n’y a plus à partir de maintenant de Verts et de non Verts, nous sommes toutes et tous des militants de ce nouveau mouvement", a déclaré Cécile Duflot, secrétaire nationale du nouveau mouvement. Daniel Cohn-Bendit estime quant à lui que ce nouveau parti doit s’adresser à toute la société "au-delà de la droite et de la gauche traditionnelles".

"J’ai le sentiment d’avoir participé samedi 13 novembre à Lyon à une journée historique. Toutes les forces écologistes sont rassemblées. Ce nouveau parti est très novateur et va rassembler au-delà de la gauche. Il constitue une réelle alternative au traditionnel débat gauche/droite qui n’apporte pas de réponse aux problèmes actuels", commente Michèle Rivasi dans une interview accordée au Dauphiné.

Invité choyé de la réunion, Nicolas Hulot n'a pas caché son enthousiasme : "Ca n’est pas anodin si je suis là … je vous dis chapeau et bravo !".

Corinne Lepage, présidente de CAP 21 est en revanche moins optimiste : "En fait c'est un relookage des Verts, ce qui est en train de se passer, c'est une OPA des Verts sur Europe Ecologie. On a une gauchisation du discours qui vient à la gauche du parti socialiste", a commenté la semaine dernière la députée européenne.

Le nouveau parti désignera sa nouvelle direction au "congrès de désignation" prévu en avril ou mai prochain.

Réactions1 réaction à cet article

 

Le débat mené par Europe écologie - Les Verts doit dépasser le clivage gauche - droite et concerne l'ensemble des Français, selon Daniel Cohn-Bendit. Il me semble que les réactions que j'ai lues font preuve d'une incompréhension de cette pensée, puisqu'elles continuent à opposer des partis ou leurs idéologues. Personnellement, je ne puis nier la réalité de la "lutte des classes", mais je constate aussi que le combat politique axé sur ce concept est aujourd'hui inefficace. L'injustice ressentie par la majorité de la population n'est qu'un des aspects de la malfaisance du néolibéralisme. Le combat politique d'Europe écologie - Les Verts doit remonter plus en amont pour créer une alternative au capitalisme actuel.

R. Peccoud | 15 novembre 2010 à 11h48
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Florence Roussel

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager