En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Prison avec sursis et amendes pour les faucheurs des vignes de Colmar

Agroécologie  |    |  Sophie Fabrégat Actu-Environnement.com

Le tribunal correctionnel de Colmar a condamné, le 14 octobre, à des peines de prison avec sursis ou des amendes les 60 "faucheurs volontaires" qui avaient détruit un essai de vigne transgénique de l'Institut national de la recherche agronomique (Inra) en 2010 à Colmar.

Six d'entre eux, faucheurs récidivistes, ont été condamnés à 1.200 euros d'amende à verser sous peine d'effectuer un séjour en prison. Les 54 autres ont été condamnés à deux mois de prison avec sursis.

Les 60 faucheurs devront également verser ''solidairement'' 57.000 € à l'Inra, dont 3.000 au titre du dommage matériel, 50.000 au titre du préjudice scientifique et 4.000 pour les frais de justice. Le dernier euro symbolique devra être versé au titre du préjudice moral. L'Inra demandait 540.000 € de dommages et intérêts.

Le 15 août 2010, les ''faucheurs volontaires'' ont arraché 70 porte-greffes transgéniques de vigne plantés en plein champs au centre Inra de Colmar afin de tester leur résistance à une maladie de la vigne, le court-noué.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Sophie Fabrégat

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager