En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Le projet de géothermie de Soultz-sous-Forêts entre dans sa phase industrielle

Energie  |    |  Carine Seghier Actu-Environnement.com
Lancé en 1987, le projet de géothermie de Soultz-sous-Forêts (Bas-Rhin), géré par le Groupement européen d'intérêt économique (GEIE) Exploitation minière de la chaleur, a nécessité 16 années d'études. Ce programme consiste à démontrer la faisabilité de l'utilisation de la chaleur des roches sèches fracturées. De l'eau peux-y être injectée à 5000 m de profondeur et par échange thermique, ressortir en surface à 200°C à un débit de 100 litres/s.

Le 13 décembre dernier, ce projet pilote est entré dans sa phase industrielle avec la pose d'une turbine qui va lui permettre de produire au printemps prochain ses premiers kilowatts d'électricité.

Cette turbine fonctionnera selon le principe ORC ''Organic Rankine Cycle'', soit un cycle thermodynamique utilisant en circuit fermé un fluide travail organique et non pas de l'eau comme dans les centrales thermiques classiques et tournera à 13 100 t/mn. L'eau géothermale attendue en surface par l'évaporateur du système ORC sera à 175° C pour un débit de 35 l/s, précise dans un communiqué le GEIE. Avec un générateur asynchrone, la puissance nette fournie sur le réseau électrique sera de 1,5 MWe.

En cas de succès industriel et économique, cette étape sera suivie à l'horizon 2015 d'une part par la réalisation d'un prototype industriel d'une dizaine de MWe et d'autre part par la mise en oeuvre d'autres centrales de production de chaleur.

Deux autres projets de forages géothermiques sont à l'étude en Alsace pour la production de chaleur dans la région de Beinheim et de Pechelbronn (Bas-Rhin), à des profondeurs de 1.000 et 3.000 mètres.

Réactions1 réaction à cet article

 

Le risque est bien plus grave que cela, et n'est pas encore mesuré à ce jour.
Je m'explique: la chaleur produite par la terre est dûe à sa propre pression. L'activité des plaques techntoniques , les volcans sont une soupape.
Le fait de percer les couches géologiques pour utiliser cette chaleur aura pour effet de créer des points froids. Ces points froids ne peuvent rester dans l'état et auront pour effet de créer des séismes, de l'activité plus importante des mouvements des plaques technoniques .

Utopiste alarmiste suis je ? On en reparlera dans quelques années.
De toute façon, l'homme est un apprenti sorcier, il essaye d'abord, et ensuite, c'est trop tard...

wild | 07 juin 2011 à 05h11
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager