En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Huile de palme durable : les industriels ont encore des efforts à faire

Biodiversité  |    |  Clément CyglerActu-Environnement.com

A l'occasion de l'ouverture de l'Assemblée générale de la table ronde pour l'huile de palme durable (RSPO), réunie à partir du 22 novembre en Malaisie, le Fonds mondial pour la nature (WWF) a présenté le palmarès 2011 sur les performances environnementales des entreprises utilisatrices d'huile de palme. Selon l'organisation, les sociétés en Europe, Australie et Japon achètent de plus en d'huile de palme certifiée durable, mais ces efforts restent encore trop timides pour réellement freiner le phénomène de déforestation.

"Il y a eu des progrès depuis la dernière étude, en 2009, mais les engagements ne se traduisent pas suffisamment vite dans l'utilisation accrue d'huile de palme durable certifiée", indique ainsi WWF. En effet, même si 10 % de l'huile produite dans le monde est certifiée durable, seulement 56 % de cette production est achetée.

Au niveau du palmarès qui intègre 132 entreprises européennes, Unilever, groupe anglo-néerlandais d'agro-alimentaire et des cosmétiques arrive en haut de classement, suivi par L'Oréal. "D'autres fabricants utilisant des volumes moins importants d'huile de palme, comme IKEA et United Biscuits (…) ont reçu une bonne note et démontrent que, même en étant de plus petits utilisateurs, il est possible d'aller vers plus de durabilité", précise l'ONG. Mais, l'information pertinente reste que près d'un distributeur sur deux et un industriel sur cinq ne satisfait encore pas les critères de la charte établie en 2004. "Il existe des solutions disponibles pour pratiquement toutes les entreprises afin qu'elles achètent de l'huile de palme durable. Cependant le dernier classement WWF des utilisateurs d'huile de palme indique que seulement la moitié de l'huile de palme utilisée par ces entreprises est durable. Il est donc clair que certaines grandes marques ou distributeurs ne sont pas en bonne voie pour atteindre leurs engagements, certaines n'ont même pas encore commencé ", pointe Adam Harrisson, représentant du WWF au conseil d'administration de la RSPO.

Au niveau des 25 entreprises françaises évaluées, les notes sont dans la moyenne de celles obtenues par l'ensemble du panel total des sociétés. "Ainsi, la moitié des distributeurs français et le quart des entreprises fabricantes sont mal notés". Seule exception pour les distributeurs français, Carrefour a reçu une note supérieure à 8 sur 9 selon les critères de WWF grâce à une politique d'utilisation d'huile de palme durable de part le monde ainsi que le développement de plantations respectueuses, notamment en Indonésie.

Malgré ces constats, WWF indique que "beaucoup d'entreprises se sont engagées à utiliser 100% d'huile de palme tracée et durable d'ici à 2015". Un objectif qui pour l'instant semble difficilement atteignable, notamment en raison du manque de transparence sur les quantités d'huile utilisées par les entreprises.

Réactions3 réactions à cet article

 

Bonjour tout le monde et ActuEnvironnement (merci pour ce que vous faites),
Je suis désolé de dire ça mais il est révoltant de qualifier de "durable" une production d'une huile de mauvaise qualité alimentaire qui sort d'un sol pillé sur lequel était il n'y a même pas 1/2 siècle de la forêt primaire âgée de milliers d'année à la biodiversité immensément riche et dont le petit nombre d'habitants vivaient en équilibre réellement durable avec leur environnement. Je ne comprend vraiment pas qu'une grande ONG de défense de l'environnement comme le WWF puisse participer à cela. C'est extrêmement décevant !

Lionel | 24 novembre 2011 à 08h48
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Bonjour. Au delà de l'aspect nutritionnel des choses, quelques éléments complémentaires de réflexion : 1) l'huile de palme représente 32% de la consommation mondiale d'huiles végétales (46,7 vs 146,7 millions de tonnes). L'Asie (Inde, Pakistan, Chine,...) en importe 59% (Europe 19%)...Si les transnationales n'adoptent pas les mêmes politiques pour l'ensemble de leurs marchés mondiaux, c'est peine perdue. 2) 6 entreprises ont reçu la note de 7 ou 8 sur 9 alors qu'à date, elles ne font que "compenser" l'huile de palme conventionnelle utilisée par des achats de "certificats verts". Concrètement, les chaînes d'approvisionnement restent à l'identique et l'huile de palme utilisée dans leurs produits est peut être issue de la déforestation. WWF indique "l’utilisation de certificats doit rester complémentaire et s’appliquer essentiellement aux petits volumes difficilement traçables" mais les volumes d'huile de palme traitée par ces entreprises sont bien supérieurs à ceux nécessaires pour les entreprises de la grande distribution pour leurs produits à marques de distributeur... 3) La RSPO protège la conversion des forêts primaires en plantations de palmiers à huile mais pas, à date, celle des forêts dégradées et/ou des tourbières…

quicklywakeup | 27 novembre 2011 à 11h19
 
Signaler un contenu inapproprié
 

…4) Le palmier à huile est l’oléagineux le plus productif au monde (3,67T d’huile / ha cultivé contre 0,47T / ha pour le soja qui fournit 26% de l’huile végétale consommé dans le monde). Selon un rapport OCDE/FAO, « la production d’huiles végétales mondiale devrait augmenter de plus de 30 % d’ici 2020, entraînée par les pays en développement », pour atteindre environ 190 millions tonnes (43 millions de plus qu’aujourd’hui). « Les deux tiers de l’expansion mondiale des plantations d’oléagineux devraient se produire dans les pays en développement ». 43 millions d’huile végétale en plus équivalent à 11,7 millions d’ha de terres si on raisonne en palmiers à huile ou 91,5 millions d’ha de terres supplémentaires si on se base sur le soja…. 5) En conclusion : l’impératif d’une l’huile de palme tracée et responsable à l’échelle mondiale : mille fois oui mais avec toutes les données clés en tête et pas en présentant les informations avec un certain parti pris…

quicklywakeup | 27 novembre 2011 à 11h23
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…