Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Une nouvelle aire marine protégée dans l'Atlantique du Nord-Est

Biodiversité  |    |  Laurent Radisson  |  Actu-Environnement.com

Les ministres des États, parties à la convention Ospar, ont désigné le 1er octobre une nouvelle aire marine protégée (AMP) dans le courant nord Atlantique du bassin maritime Evlanov, dite Naces. Cette désignation a été effectuée lors de la réunion de la commission annuelle de la convention à Cascais (Portugal).

   
Localisation de Naces, la nouvelle AMP, dans l'Atlantique Nord. © Convention Ospar
 
   
Cette AMP, qui couvrira 600 000 km2, vise à protéger une zone d'importance vitale pour les oiseaux marins. « D'après les données de suivi, le site s'est avéré être une importante zone d'alimentation et de recherche de nourriture, utilisée à la fois par les oiseaux de mer qui se reproduisent sur les côtes de l'Atlantique Nord-Est, et par ceux qui migrent à travers le monde ou qui nichent dans d'autres parties du monde », explique le secrétariat de la convention. Par cette création, Ospar atteint le pourcentage de 10 % de sa zone maritime en aires protégées, se félicite la secrétaire d'État française à la Biodiversité, Bérangère Abba.

Les États, parties à la convention, ont également adopté une nouvelle stratégie pour le milieu marin de l'Atlantique du Nord-Est d'ici à 2030. Elle comprend l'objectif d'atteindre 30 % de la zone maritime en aires protégées, ainsi que celui de réduire les déchets marins de 50 % d'ici à 2025 et de 75 % d'ici à 2030. Les ministres ont également adopté une recommandation visant à réduire la perte de granulés plastique dans le milieu marin grâce à des normes de prévention et des régimes de certification. Cette recommandation s'appuie sur des lignes directrices destinées aux parties contractantes et à l'industrie.

Réactions1 réaction à cet article

 

Ca va encore grogner les marins pècheurs de la perte conséquente de zônes de pêche.

pemmore | 06 octobre 2021 à 11h57
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Laurent Radisson

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

RiverSurveyor : profileur acoustique pour la mesure de débits en rivières Xylem Analytics France