En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Eclairage nocturne : à partir du 1er juillet, bureaux et commerces devront s'éteindre

Energie  |    |  Sophie FabrégatActu-Environnement.com

A partir du 1er juillet, l'éclairage nocturne des bureaux et commerces devra être restreint. L'arrêté du 25 janvier 2013 prévoit en effet qu'à partir de cette date, les éclairages intérieurs des locaux à usage professionnel devront être éteints une heure après leur fin d'occupation. Les illuminations des façades des bâtiments devront attendre le coucher du soleil et s'arrêter au plus tard à 1 heure du matin. Les éclairages des vitrines devront être suspendus entre 1h et 7h du matin.

"Cette mesure simple permettra d'économiser l'équivalent de la consommation annuelle d'électricité de 750.000 ménages, d'éviter l'émission de 250.000 tonnes de CO2 et de réaliser une économie de 200 millions d'euros. Elle contribue aussi à la préservation de la biodiversité en évitant des pollutions lumineuses inutiles", rappelle, dans une circulaire, le ministère de l'Ecologie qui lance une campagne d'information sur le sujet.

Le ministère rappelle que l'arrêté ne concerne pas l'éclairage public, les éclairages destinés à assurer la sécurité des bâtiments, les guirlandes de fin d'année en façade. En revanche, sont déjà concernées, depuis le 1er juillet 2012, la publicité et les enseignes lumineuses qui doivent être éteintes entre 1 heure et 6 heures.

"Le commerçant ou l'exploitant d'un bâtiment non résidentiel encourt, après mise en demeure par l'autorité chargée du contrôle de l'application de la réglementation (maire ou préfet) et le cas échéant une suspension du fonctionnement des sources lumineuses s'il ne s'y conforme pas, voire une amende au plus égale à 750 euros", précise le ministère. Des dérogations sur les horaires d'éclairage pourront être délivrées par arrêté préfectoral.

Réactions18 réactions à cet article

 

La dictature écologiste sur notre vie quotidienne devient tentaculaire. Au secours ! Laissez nous vivre comme nous l'entendons !

Laurent Berthod | 12 juin 2013 à 17h19
 
Signaler un contenu inapproprié
 

la c'est plutôt la dictature du bon sens. La lumière des magasins allumées la nuit, ça ne sert à rien . Qu'on eteigne, ca n'empêche personne de vivre, ni de dormir !

oizo | 12 juin 2013 à 19h48
 
Signaler un contenu inapproprié
 

C'est incroyable qu'il y ait besoin que l'état aie a s'occuper de ça! Le simple bon sens aurait du rendre inutile une telle mesure. Mais tant que l'énergie n'est pas chère (par rapport aux revenus des commerçants) il y a des gens pour ne pas s'en soucier.
La règle étant :"Quand ça sert à rien c'est pas la peine!"( d'éclairer entre 1H et 7H.) L'argument "sécurité" anti-effraction sera sans doute utilisé, il reviendra alors aux pouvoirs publics d'apporter une réponse convaincante...

ami9327 | 12 juin 2013 à 22h15
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Enfin des mesures simples d'économies anti gaspillage n'en déplaise à ceux qui ne veulent pas éteindre la lumière en sortant d'une pièce ou qui veulent avoir la liberté de voir la publicité la nuit entre 1H et 6heures du matin au frais de la collectivité évidemment.

Bob | 13 juin 2013 à 00h57
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Voyer Mr Berthod...

Même l'idée d'éviter les gaspillages d'énergie aberrants vous insupporte !
En ce cas il ne s'agit pourtant point de limiter votre sacro saint confort de vie.
Même les mesures de bon sens vous répugnent!
Vous n'avez plus aucune crédibilité !
C'est la haine anti écologiste et seulement elle qui vous fait vivre..
Pitoyable !

jms | 13 juin 2013 à 08h48
 
Signaler un contenu inapproprié
 

J'ai lu l'arrêté. Je n'ai pas vu la peine prévue en cas de non respect. Où-est elle cachée ? Dans quel article du code de l'environnement ? Nul n'est censé ignorer la loi, mais en France tout est fait pour en rendre l'accès aux citoyens Le plus difficile possible.

NB J'adore les braillements des Savonarole de l'escrologisme.

Laurent Berthod | 13 juin 2013 à 09h49
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Comme vous le dites Mr Berthod, la dictature écologiste sur notre vie quotidienne devient tentaculaire mais, ceci dit, elle ne me paraît ni assez sévère ni assez rapide. Vous n’êtes pas sans savoir que nous vivons dans un MONDE FINI, ce qui signifie que les matières premières sont limitées (uranium, pétrole, gaz de schistes,…), que le nucléaire -pour ne prendre que cet exemple- n'est pas une énergie propre, mais qu'elle produit des déchets pollluants à très… très long terme dont on ne sait que faire sinon les enterrer. Alors oui, il est urgent que chacun réduise son EMPREINTE ECOLOGIQUE, et de sanctionner tout comportement n’allant pas dans ce sens, autant pour L’ENVIRONNEMENT que pour LES GENERATIONS FUTURES qui n’ont pas à hériter de nos pollutions. La TRANSITION ENERGETIQUE est incontournable et je compte sur vous pour y participer. Entre nous, elle me plaît assez cette dictature écologiste comparée aux autres ;)

Baba Coconut | 13 juin 2013 à 12h09
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Merci pour ce prêchi-prêcha. C'est juste un alignement des mots magiques hbituels de l'escrologisme qui ne recouvrent aucune réalité.

Ceux qui souhaitent explicitement une dictature écologiste plus sévère devraient être un peu plus attentifs à la révolte qui gronde dans le peuple. Ils ont bien de la chance que ce ne soient pas des communistes qui se portent à sa tête mais des libéraux, parce que une fois la colère portée au pouvoir, ils se retrouveraient bien vite au goulag.

Laurent Berthod | 13 juin 2013 à 13h37
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Je vous conseille la lecture de l'Article R583-7 du code de l'environnement, ainsi que l'Article L583-5.

peine | 13 juin 2013 à 13h38
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Ne serions-que que des produits-perroquets d'enseignements scolaires sélectifs en matière d'options technologiques, dont énergétiques, depuis 70 ans ? Pourquoi l'humanité devrait-elle continuer à supporter à frais outranciers et malveillants (anti-écologiques...) une option imposée par l'arbitraire parce que "l'autre option" fut soigneusement occultée à sa connaissance générale, bien qu'utilisée en grand secret ?

Pourtant, chaque jour nous utilisons les inventions - trop souvent dévoyées à des fins guerrières - d'un personnage en particulier parmi tant d'autres "éliminés" depuis (courant alternatif, éclairage, rayons X, la radio et bien avant Marconi, les commandes à distance, le moteur électrique en 1930, la robotique, le LASER, les communications sans fil, l'énergie libre, illimitée et sans pollution, etc., figurent parmi ses centaines de brevets déposés).

Les emplois, vos emplois, d'aujourd'hui auraient été tout autre et le contexte mondial aussi ! Par notre simple ignorance voulue.

Tapez "Nicola Tesla et l'énergie électrique" dans votre serveur préféré ; il n'est jamais trop tard pour élargir ses Connaissances individuelles ou collectives...

TARA | 13 juin 2013 à 17h30
 
Signaler un contenu inapproprié
 

le néologisme "escrologisme" est une belle trouvaille mais que cela signifie t'il?
La logique serait'elle une escroquerie? une tromperie? un vol?
La pensée des autres ne serait'elle que braillement à vouer au bucher comme Savonarole?
En appeler à une partie du peuple qui gronde en amalgamant des refus qui n'ont rien à voir entre eux, en refusant la discussion avec ceux qui l'engage, en pratiquant l'anathème contre ceux qui ne pense pas comme lui, je plains celui qui s'isole lui même de la société au nom de sa vision du monde.

bob | 13 juin 2013 à 18h10
 
Signaler un contenu inapproprié
 

On pourrait penser à tort qu'il s'agit d'une dictature écologique. Mais dictature écologique s'il en est, moi je la qualifie de positive. Il faudrait qu'on impose également l'utilisation de luminaires à faible consommation d'énergie!

nono | 13 juin 2013 à 18h50
 
Signaler un contenu inapproprié
 

D'accord avec tous, ce n'est que du bon sens. Oui, l'énergie électrique est une découverte qui a sauver l'homme mais son gaspillage comme pour les autres sources le conduira directement à la mort. Pourquoi le progrès se transforme t il toujours en boomerang pour revenir nous frapper en plein cœur ?
Est ce dictatorial de vouloir garantir la survie de nos générations futures ?
En tout cas, de ne pas gaspiller devrait être obligatoire.
Nous sommes des dictateurs car nous sommes écologistes. Vue basse d'un être faible accrocher à son confort.

fab08022 | 13 juin 2013 à 22h02
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Lorsqu'il y a eu le premier choc pétrolier, n'y a-t-il pas eu une telle décision d'interdire l'éclairage la nuit des magasins et immeuble de bureau ?!
Je me souviens qu'à l’époque il y a eu les mêmes invectives (pas par internet bien sûr), et tout doucement, tout a repris sa place.
Ne pourrait-on pas obliger les villes qui refont la voirie d'avoir des éclairages publique avec des panneaux solaire ? C'est une fois que tous les travaux sont fait que les services se réveillent pour faire écolo ! (Romainville en est un bel exemple en se moment)
Le fric est le moteur qui entrain l’écologie, même si les écologistes n'en sont pas conscients, des entreprises font leur gras sur leur dos, quand elles en ont envie ! Surtout quand elles en ont envie !
Et nous passons à la caisse car les politiques suivent le mouvement créer par elles ; ont-ils des intérêts dans les travaux exécutés ?! Non bien sûr, ils sont intègres.

Maurice | 14 juin 2013 à 07h49
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Il y a ceux qui braillent avec la foule et il y a ceux qui s'isolent dans la clairvoyance. Loin de moi de vouloir me comparer à ces personnages historiques, Churchill a été isolé dans son propre parti jusqu'à la guerre : "Vous avez voulu éviter la guerre au prix du déshonneur. Vous avez le déshonneur et vous aurez la guerre" et le général de Gaule le 18 juin. Juste pour donner à réfléchir à propos de ceux qui ne pensent pas comme les autres.

Laurent Berthod | 14 juin 2013 à 10h35
 
Signaler un contenu inapproprié
 

"Nous sommes des dictateurs car nous sommes écologistes."

C'est bien ce que j'ai compris de l'écologisme. C'est pourquoi je le combats si vigoureusement.

Laurent Berthod | 14 juin 2013 à 10h36
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Cette phrase résume vos propos sur ce forum, elle n'affirme rien.
Votre réponse confirme votre vue basse en y ajoutant un esprit étroit.
Oui les gens n'aiment pas que l'on suive une autre route qu'eux, mais pour le moment ce sont les écologistes qui sont montrés du doigt.
Il reste malgré tout un problème de gaspillage des ressources.

fab08022 | 14 juin 2013 à 23h03
 
Signaler un contenu inapproprié
 

L'idéalisme qu'il soit religieux ou politique mène le plus souvent au dogme (inquisition, stalinisme, nazisme, etc...) ou à la résignation individualiste. N''est pas De Gaulle, Churchill, Gandhi ou Jesus-Christ qui veut!
Ecologie scientifique et écologie polotique ne sont pas la même chose.
Scientifiquement il y a le possible et l'impossible (transformation de l'energie sans perte ou mouvement perpétuel). Même en mathématiques il y a démonstration selon laquelle il y a des affirmations indémontrables (théorème de Gödel 1931); Alors un peu plus d'ouverture d'esprit un peu moins d'invective et de vanité seraient bienvenue. Il y a plus d'idées dans deux têtes que dans une et nous sommes des milliards sur cette planète.
Post-scriptum : l'amende en cas de non respect d'un arrêté préfectoral pris en application des nouveaux articles législatifs et réglementaires inscrits au code de l'environnement sera de 750€ après que la société concernée ait pu faire valoir les raisons pour laquelle elle est en infraction : Les dictateurs morts ou vivants rigolent. Churchill disait : La démocratie est le pire des régimes mais je n'en connais pas de meilleur. Il y a donc du travail pour les génies en herbes.

Bob | 15 juin 2013 à 15h49
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Sophie Fabrégat

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…