En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

La Région Occitanie lance les contrats d'agriculture durable

Agroécologie  |    |  Dorothée Laperche  |  Actu-Environnement.com

La Région Occitanie va expérimenter, d'ici la fin de l'année, les contrats d'agriculture durable pour accompagner la transition du modèle agricole, dans le cadre de sa nouvelle stratégie régionale sur ce sujet. « Notre nouvelle stratégie régionale autour de contrats d'agriculture durable proposera un accompagnement complet et sur-mesure, permettra de soutenir les exploitations qui n'ont parfois plus ou pas les moyens d'investir aujourd'hui, et aidera les agriculteurs à atteindre les objectifs qu'ils se seront eux-mêmes fixés », a déclaré Carole Delga, la présidente de la Région.

L'agriculteur bénéficiera de l'accompagnement d'un conseiller pour réaliser un diagnostic global de son exploitation, de ses besoins, et pour formaliser son projet de transition. Son contrat signé avec la Région lui permettra de solliciter des aides financières pour sécuriser la prise de risque liée au changement de pratiques.

En parallèle, la Région va lancer un forum des conseillers pour encourager la montée en compétence et la mise en réseau des conseillers agricoles, créer des tiers-lieux au sein des lycées agricoles, mais également organiser des rencontres dans les" Maison de ma Région". Il permettra également la mise en œuvre d'un budget participatif dédié aux initiatives citoyennes favorisant la solidarité entre citoyens et agriculteurs. Enfin, la Région envisage la labellisation de points de vente de produits locaux et de qualité.

Après la période d'expérimentation, les contrats pourraient être généralisés à toute la région.

Réactions1 réaction à cet article

 

Des diagnostics personnalisés d'exploitations agricoles françaises pour leur permettre d'intégrer des mesures agri-environnementales (CTE, CAD, MAE, MEAT, etc.), il y en a eu des milliers depuis les années 90. Beaucoup et par beaucoup (dont des associations environnementales et certains conseils régionaux) a été fait pour faire bouger les lignes. Mais, même si le travail de terrain et les échanges entre environnementalistes et agriculteurs volontaires a souvent été fructueux en induisant des prises de conscience chez certains de ces bénéficiaires et une évolution favorable de leurs pratiques dans la durée (au-delà de l'engagement contractuel de 5 ans), le bilan environnemental général de l'agriculture française est très en-deçà des objectifs (on peut toujours se dire que ça aurait pu être pire sans ces mesures...). Car on constate que les pratiques de l'agriculture conventionnelle dans son ensemble consomment comme jamais des pesticides, continuent de dégrader la biodiversité sauvage, accentuent l'érosion des terres arables, accaparent et polluent de plus en plus la ressource en eau et sont responsables de 17 % des émissions de gaz à effets de serre rien qu'en France.
Aussi, en quoi ces CAD nouvelle génération de la région Occitanie vont-ils inverser cette tendance et y faire dévier le Titanic agricole de son funeste cap ?

Pégase | 12 mars 2020 à 18h00
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Dorothée Laperche

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager