En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

OGM : une toxine insecticide retrouvée dans les cours d'eau américains

Agroécologie  |    |  Sophie Fabrégat Actu-Environnement.com
Aux Etats-Unis, plus de 80 % du maïs cultivé est génétiquement modifié. Des chercheurs américains ont mené une étude sur 217 cours d'eau du Middle West afin d'appréhender la présence de la toxine (Cry1Ab), produite par le maïs Bt pour lutter contre les chenilles pyrales, dans le milieu aquatique. Six mois après la récolte, les chercheurs ont trouvé des résidus de feuilles, tiges ou épis dans 86 % des cours d'eau. La toxine a été détectée à l'état de trace dans 23 % des rivières analysées, ce qui prouve sa persistance dans le milieu.
L'étude ne permet pas de déterminer l'impact de cette persistance sur l'environnement.

Réactions3 réactions à cet article

 
Alors ?

Qu'est-ce qu'on attend encore ? que ça prenne des allures de véritable catastrophe ? de qui avez-vous peur messieurs, et mesdames, qui avez le pouvoir politique de changer les choses ? a moins que le vrai pouvoir soit ailleurs et que vous n'en ayez que les apparences... Ajoutez la dimension du courage à votre action politique, pour qu'elle devienne une Action avec majuscule. N' y en a-t-il pas parmi vous qui ne soit ni aveugle, ni sourd, ni corrompu ?

Joël | 05 octobre 2010 à 20h19
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Pourquoi des OGM ?

Qu'avons nous à gagner à cultiver des OGM à grande échelle ? Les sociétés qui vendent les semences année après année, je vois très bien. Mais l'humanité est-elle gagnante ? A ce jour les OGM n'ont pas tenu les promesses faites (haute qualité nutritive, moins d'insecticide, développement durable...). Des toxines dans les cours d'eau, des agriculteurs indiens qui se suicident, ruinés, le droit américain battu en brèche et privatisé, est-ce là le bénéfice? Lors du débat à l'assemblée nationale sur la fin du moratoire, certains parlementaires annonçaient "La France est en retard !" En retard sur quoi? Qu'ont-ils à gagner, ces parlementaires? Il n'est pas si évident que l'avenir réside dans cette voie. Alors, que l'on continue les études et la recherche en milieu confiné, soit. Attendons des résultats probants, rassurants et SINCERES pour renoncer au principe de précaution.

Jacques | 06 octobre 2010 à 13h52
 
Signaler un contenu inapproprié
 
OGM et protection de la bio-diversité, compatible?

La toxine produite par les OGM est-elle ciblée? N'atteindrait-elle que la chenille de la pyrale du maïs? Je suppose que son champ d'action est plus vaste et que les effets sur d'autre insectes dont les utiles sont importants. Qu'à cela ne tiennent Monsanto est en train de créer une coccinelles OGM résistante aux insecticides (voir article sur la décision de l'agence d'évaluation européenne d'étudier cette possibilité d'insecte OGM).
En sachant que la nature à horreur du vide, chaque disparition d'une espèce fait que sa place est occupée par une autre qui, bien sur, n'a pas les mèmes ennemies et qui prolifère jusqu'à posser problème.
De plus de nombreux scientifiques alertent (avec juste raison) sur la perte de biodiversité, on est en train de financer des programmes pour essayer de freiner cette perte en creant par-ci par-la des réserves (comme pour les indiens) et à coté on continue d'erradiquer à tout va. Chercher l'erreur avant qu'il ne soit trop tard.

Duport Claude | 07 octobre 2010 à 17h04
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Sophie Fabrégat

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager