En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Pollution de l'air : PhotoPAQ teste les ciments photocatalytiques

  |  Sophie FabrégatActu-Environnement.com

Depuis quelque temps, apparaissent sur le marché des matériaux aux fortes promesses : réduire la pollution en agissant comme des puits. Ces matériaux ''photocatalytiques'', comme le dioxyde de titane (TiO2), permettraient, déployés dans du béton, du ciment, des pavés, des verres, d'absorber des polluants (oxydes d'azote ou Nox, composés organiques volatils ou COV…) par l'effet combiné d'un catalyseur et de la lumière UV.

''Cependant, le bénéfice de leur utilisation doit être encore démontré et mesuré'', indique l'Institut de recherches sur la catalyse et l'environnement de Lyon (CNRS/Université Claude Bernard Lyon 1). C'est pourquoi, du 8 au 23 septembre, le consortium européen PhotoPAQ, coordonné par l'Institut, a testé, sur une portion de 100 m du tunnel Léopold II de Bruxelles, l'effet dépolluant de ciments dits "photocatalytiques". Une série d'instruments et une salle de contrôle ont été installées dans le tunnel et dans une salle attenante. Les résultats feront l'objet de publications scientifiques courant 2012.

L'objectif de PhotoPAQ est de développer, d'ici fin 2013, une méthode de test pour la dégradation photocatalytique des NOx, d'un grand nombre de COV et des particules ultrafines. Le consortium évaluera l'impact exact des matériaux à base de TiO2 présents sur le marché, mettra en place des indicateurs environnementaux et devrait développer un outil de démonstration basé sur une modélisation numérique à l'attention des collectivités territoriales européennes. ''Ces actions combineront des tests et des simulations en laboratoire et sur le terrain dans d'autres villes européennes. Ce projet devrait donc aboutir à un outil facilitant les prises de décision des autorités locales. Il est financé par le programme européen Life+''.

Réactions1 réaction à cet article

 

Le TIO2 sera de plus en plus souvent convoité, car ses propriétés catalytiques sont remarquables et ses utilisations pour les médicaments,
les cosmétiques ,les pigments textiles , les peintures, ont fait leurs preuves. Résultats: Son prix augmentera et la ressource en Afrique ,
diminuera, comme le minerai d'uranium et les terres rares. La solution
est simple: Partage du fruit de ces richesses, un veux pieux!

arthur | 27 septembre 2011 à 20h45
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Sophie Fabrégat

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…