En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Etang de Berre : la LPO demande l'ouverture d'une enquête pour pollution

Risques  |    |  Philippe Collet  |  Actu-Environnement.com

Jeudi 13 novembre, la Ligue de protection des oiseaux (LPO) a annoncé demander l'ouverture d'une enquête suite à une pollution aux hydrocarbures à Châteauneuf-les-Martigues, sur les rives de l'étang de Berre, constatée le 10 novembre. Suite à de fortes pluies, les bassins de rétention du complexe de Total ont été submergés et ont débordés.

"Les hydrocarbures se sont répandus sur quatre hectares, souillant une partie du canal et de la côte (rive sud de l'étang de Berre)", rapporte la LPO, entrainant la mort de "plusieurs oiseaux".

La LPO précise, à l'issue d'une réunion en préfecture, que " la pollution semble confinée même si des boulettes ont été signalées aux alentours de l'étang de Berre".

Absence de PPRI

Par ailleurs, le collectif Objectif transition, rassemblant des citoyens et élus, dont certains anciens de CAP21, dénonçait le 12 novembre "l'absence scandaleuse" de plan de prévention du risque inondation (PPRI) dans le secteur de la raffinerie de Total.

"Comment les services de la Préfecture des Bouches du Rhône ont-ils pu faire l'impasse sur le risque inondation ?", interroge le collectif, estimant qu'"au hasard des informations disponibles on comprend que tout simplement ces bassins sont trop petits".

Par ailleurs, il regrette que le plan de prévention des risques technologiques (PPRT), approuvé en mai 2014, se contente d'indiquer que "les communes de Châteauneuf les Martigues et Martigues ne sont pas exposées à un risque d'inondation au vu de l'atlas des zones inondables".

Le collectif demande à Ségolène Royale, ministre de l'Ecologie, "de remettre à plat les PPRI et les PPRT pour les adapter aux nouvelles conditions d'urbanisme et aux évènements climatiques extrêmes qui sont annoncés, dont les industriels devront tenir compte dans leur aménagements".

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question au journaliste Philippe Collet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager