En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

La Hague : Areva mis en demeure de respecter la réglementation sur le risque incendie

Risques  |    |  Sophie Fabrégat Actu-Environnement.com

Lors d'une visite inopinée sur le site de retraitement de combustibles irradiés de La Hague le 16 février dernier, l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a constaté "plusieurs lacunes sérieuses dans la prise en compte du risque d'incendie pour les opérations soumises à permis de feu". Ces lacunes concernent les activités de soudage, de meulage ainsi que divers procédés de découpe par point chaud réalisées lors d'opérations de maintenance ou de démantèlement d'installations de La Hague, activités qui "engendrent un risque de départ de feu".

"La réglementation prévoit que les travaux susceptibles d'initier un incendie ne peuvent être effectués qu'après délivrance d'un permis de feu précisant les dispositions particulières à prendre vis-à-vis du risque d'incendie pour l'exécution des travaux. La réglementation précise que ce permis doit être délivré par l'exploitant, qui doit ainsi s'assurer au préalable de la qualité des dispositions définies", indique l'ASN. Or, trois chantiers dans trois ateliers différents au moment du contrôle inopiné de l'ASN ne respectaient pas la les dispositions générales définies dans la réglementation. Une situation déjà constatée auparavant : "L'ASN, qui réalise environ 50 inspections par an sur le site de La Hague, a relevé à plusieurs reprises des pratiques perfectibles dans l'organisation des établissements Areva NC au sujet de l'émission et de la surveillance des permis de feu sur le site : des demandes d'actions correctives ont été formulées dans plusieurs lettres de suite d'inspections". Malgré des améliorations de type documentaire, l'ASN observe toujours des écarts qui "témoignent d'une prise en compte insuffisante du risque d'incendie pour la sûreté des installations, d'un manque de rigueur notable dans l'application des dispositions pour limiter ce risque et, en particulier, d'une mauvaise gestion des permis de feu exigés par la réglementation".

L'ASN, dans une décision du 3 avril, met donc en demeure, dans un délai de 15 jours, l'établissement de respecter les dispositions relatives au permis de feu. Une surveillance renforcée de 3 mois est également mise en place, "ce qui permettra à l'ASN de contrôler la bonne exécution de cette décision de mise en demeure par des inspections inopinées".

Réactions1 réaction à cet article

 

Je croyais qu'il n'y avait pas de risques en france?

lio | 12 avril 2012 à 14h45
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Sophie Fabrégat

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…