En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Pourquoi la SNCF veut affaiblir Transdev

Transport  |    |  La Lettre A

Tout en se renforçant à l'international avec le contrat des trains de Boston et celui des bus de Las Vegas, le groupe SNCF, qui l'a emporté à chaque fois sur Transdev, poursuit un but moins avouable. Son PDG Guillaume Pepy cherche à fragiliser encore plus ce rival et à écarter ainsi une menace potentielle pour le monopole ferroviaire de la SNCF en France. En consentant un rabais de 25 millions de dollars par an dans l'appel d'offres de Boston, la SNCF a en effet privé la filiale de la Caisse des dépôts et de Veolia, dirigée par Jean-Marc Janaillac, d'un contrat rentable et d'une référence ferroviaire majeure. Cette défaite intervient alors que Transdev, étranglé par sa dette et embarrassé par le dossier SNCM, est contraint de se désengager du rail en Europe. Il compte d'ailleurs toujours vendre ses activités en Allemagne où il gère plusieurs réseaux de trains régionaux.

Pour autant, Transdev répète à l'envi qu'il veut être une alternative à la SNCF pour les élus régionaux, lorsqu'ils auront le droit de mettre la gestion de leurs TER en concurrence en 2019, ainsi que le demande le président PS de l'Association des régions de France (ARF) Alain Rousset. La société ne sera pas seule sur le terrain : la Deustche Bahn tentera aussi sa chance avec sa filiale Arriva. Mais Transdev espère que les élus locaux seront plus enclins à jouer la carte tricolore sur ce type de marché. Le bastion ferroviaire historique de Transdev, lui, tient bon. En Bretagne, le groupe gère en affermage 90 km de lignes TER entre Carhaix et Paimpol. Un héritage de son ancêtre la Générale des eaux dont l'origine remonte à 1886 ! Ne lui reste plus qu'à sortir de ce mouchoir de poche.

© Tous droits réservés Actu-Environnement Reproduction interdite sauf accord de l'Éditeur ou établissement d'un lien préformaté [20644] / utilisation du flux d'actualité.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager