Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Japon : un investissement de 900 millions d'euros pour rehausser les digues de la centrale d'Hamaoka

Energie  |    |  Philippe Collet  |  Actu-Environnement.com

Vendredi 22 juillet 2012, Chubu Electric Power a annoncé vouloir investir environ 100 milliards de yens (approximativement 900 millions d'euros) afin de renforcer les protections anti-tsunami de la centrale nucléaire de Hamaoka. Les travaux devraient être achevés en décembre 2012.

Concrètement, l'opérateur compte construire une digue de 18 mètres de haut autour de la centrale. De même, des mesures seront prises pour empêcher que l'eau ne puisse pénétrer dans les bâtiments de la centrale.

Reste que "certains observateurs, dont d'éminents sismologues, ont prévenu que le fait que la centrale soit construite à la pointe d'une péninsule sablonneuse crée un risque particulier", rapporte l'agence Reuters. En 2009, Chubu avait préféré arrêter définitivement les réacteurs 1 et 2, sur un total de cinq, après avoir estimé qu'il serait trop coûteux d'effectuer des travaux pour répondre à de nouveaux standards sismiques. Les trois réacteurs encore en activité sont prévus pour résister à un séisme de magnitude 8,5.

Le 6 mai, le Premier ministre japonais, Naoto Kan, avait imposé la fermeture de la centrale nucléaire de Hamaoka (12520) "pour la sécurité des habitants." Le gouvernement avait demandé à l'opérateur de la centrale située à environ 200 km au sud ouest de Kyoto de prévoir une protection contre un possible tsunami géant.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question au journaliste Philippe Collet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Risques : essais abusifs sur batterie Lithium de forte puissance CNPP