En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Le WWF demande l'arrêt de la construction d'un barrage en Corse

Energie  |    |  Actu-Environnement.com
Le WWF dénonce la réalisation d'un barrage hydroélectrique de 40 mètres de haut sur le Rizzanese, rivière du Sud de la Corse. Avec un coût estimé à 150 millions d'euros, cet ouvrage d'une capacité de 1,3 millions de m3, prévu pour produire 80 GWh d'électricité par an, ne couvrira que 4 % des besoins en électricité de l'île, pour un coût écologique démesuré, estime la branche française du Fonds mondial pour la nature, dans un communiqué.

C'est également une menace directe sur les populations de poissons locales et migratrices, dont la truite macrostigma, une espèce endémique de Corse, et l'anguille, précise l'association.

Le Rizzanese va être mis sous canalisation sur 12 kilomètres, empêchant l'anguille de remonter sur les affluents de la rivière, explique le WWF France. Ce réservoir d'eau servirait aussi aux besoins agricoles (fourrage et élevage extensif des vaches) et à l'irrigation, à l'heure où les politiques agricoles et énergétiques sont en pleine évolution, ajoute l'association .

C'est pourquoi, le WWF et ses partenaires (L'ADRE, l'Association de Défense du Rizzanese et de son Environnement et les nombreuses associations locales - dont la Fédération de Pêche de Corse – et la commune de Zonza) demandent à EDF et aux élus corses d'arrêter le chantier et de lancer au plus vite l'étude pour les alternatives économiques, environnementales et sociales à ce barrage.

Le WWF considère que ce chantier pourrait être évités d'une part en développant une agriculture de qualité et d'autre part en misant sur les autres énergies renouvelables (solaire, bois, énergie, éolien) pour produire une réelle électricité renouvelable. Ainsi, la création d'un parc éolien d'une vingtaine de machines de 1,5 MW chacune peut produire autant de courant électrique que le barrage, avec une empreinte écologique bien moindre sur les milieux naturels et la création de nombreux emplois, selon le communiqué

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager