En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement
Envisol

Comment favoriser la reconversion
des friches industrielles ? Commençons par une meilleure caractérisation !

friche industrielle

La revalorisation des anciennes friches industrielles est aujourd’hui un enjeu majeur, porté par le gouvernement, mais également par les organismes locaux. Outre la volonté et les moyens mis en oeuvre, il n’existe aujourd’hui pas de chiffres précis sur les projets de reconversion de friches industrielles et d’aménagements urbains qui n’ont finalement pas abouti malgré l’intérêt du site (localisation, prix d’achat, subventions des collectivités, etc.), du fait des coûts de dépollution estimés et des « mauvaises surprises » survenues pendant le déroulement des travaux.

En effet, les évaluations environnementales des sites sont actuellement menées avec des méthodes déterministes et empiriques. Les interprétations et estimations de volumes de terres polluées qui en découlent restent hypothétiques, approximatives, et comportent des faiblesses qui conduisent souvent à des surestimations des volumes pollués (et donc des coûts de réhabilitation), d’autant plus que ces estimations sont incapables de quantifier les incertitudes liées à ces calculs de volumes.

L'analyse des coûts, une véritable clé

L’enjeu est bel et bien de pouvoir donner une vision précise aux donneurs d’ordres des coûts qui seront liés à la réhabilitation, sans crainte d’avoir en cours de projet des budgets croissants, qui remettent en cause la rentabilité de celui-ci.

geostatistique

Envisol propose, dès la phase des investigations, d'optimiser ces coûts de réhabilitation par l'utilisation d'un outil innovant, la Géostatistique appliquée aux sites et sols pollués.

Derrière une discipline scientifique,
une technologie éprouvée adaptée aux sites et sols pollués

La géostatistique est largement utilisée et ce, depuis des décennies et encore aujourd’hui dans les domaines miniers (exploration minière) et pétrolier. En adaptant cette méthodologie aux sites et sols pollués, Envisol a mis au point une technologie innovante encore très peu utilisée en France et dans le monde.

Cette nouvelle application permet une analyse cohérente des données recueillies à chaque étape de caractérisation d’un site pollué par un traitement statistique des données spatialisées.

En associant une approche scientifique globale à une analyse de terrain, l’étude géostatistique permet de :
■ Affiner les volumes de terres polluées en fonction de la variabilité spatiale de la pollution dans le sol
■ Modéliser, cartographier en 3D les volumes de terres polluées pour une meilleure compréhension de la pollution et de sa répartition
■ Planifier les travaux de dépollution
■ Evaluer avec précision le risque financier du projet

Une méthodologie pointue pour des résultats parlants

1. Intégration des données terrain :

Résultats des études de caractérisation antérieures, géologie, lithologie, etc.

prélévements de données terrain

2. Analyse exploratoire des données :

Analyse exploratoire des données

Construction d’histogrammes, nuages de points, analyses, etc. pour identifier des tendances générales, repérer des données anormales, délimiter des zones aux propriétés et comportements différents.

3. Modélisation du variogramme expérimental :

Modélisation du variogramme expérimental

Représentation spatiale du phénomène Interpolation des données

4. Résultats obtenus :

Carte de dépassement des seuils

Carte de dépassement des seuils
Estimation des volumes de terres polluées
Cartographie 3D des volumes
Estimation des volumes de terres contaminées

Ce qu’ils en pensent ...

« La société a su être particulièrement réactive tant sur la planification, les conseils de gestion des terres sur site ainsi que sur leurs évacuations pour répondre aux enjeux de destination finale du site dans une cohérence budgétaire forte. » Corinne Isson, Responsable de Programmes, Nexity
« Le GPM de Rouen a fait appel à la société ENVISOL pour la réalisation de plans de gestion des terres afin d'évaluer la compatibilité des sols en place avec nos projets industrialo-portuaires. Nous avons particulièrement apprécié leur réactivité, nécessaire pour répondre aux attentes de nos clients désireux de s'implanter sur le domaine portuaire, leur proximité du terrain et la bonne connaissance de nos sites et de la spécificité de nos problématiques.
Enfin, le recours à l'outil géostatistique a été bénéfique sur des parcelles de grandes tailles en nous permettant de réduire sensiblement les investigations de terrains tout en apportant un résultat fiable et exploitable.
»
Fabrice Bellomo, Chargé des Etudes d’Urbanisme et d’Environnement Industriel, Grand Port Maritime de Rouen

Partagez sur…

Newsletter

Recevez gratuitement nos Newsletters