En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Naval Energies : expert des flotteurs pour l'éolien offshore

En 2022, Naval Energies va équiper le parc éolien flottant de Groix-Belle-Île en flotteurs. Une technologie certifiée qui est sur le point d’assurer l’essor de la filière en France et dans le monde. Le point sur une avancée majeure.

Laurent Schneider-Maunoury Trois questions à…
Laurent Schneider-Maunoury,
président de Naval Energies

Quelles sont les spécificités des flotteurs développés par Naval Energies qui seront installés au large des côtes de Groix-Belle-Île ?

Ce sont des flotteurs de type “semi-submersible”, c’est-à-dire qu’ils sont capables de faire varier, par du ballastage, leur tirant d’eau. Cela permet de faciliter leur équipement en turbine à quai. Chaque flotteur est composé de 4 colonnes cylindriques en acier, assurant la flottabilité, et d’une embase ballastée assurant la stabilité. Un flotteur mesure 70 mètres d’envergure, pour 35 mètres de hauteur. Il pèse 3.500 tonnes et peut supporter une éolienne de 200 mètres de haut.

Nous avons opté pour un design simple et épuré pensé pour la fabrication de série et la compétitivité économique. L'éolien flottant sera, à terme, aussi compétitif que les autres sources d’énergie éolienne, d’où notre choix de flotteurs robustes, simples et performants dans toutes les conditions de mer.

Comment pouvez-vous garantir que ces flotteurs seront adaptés à toutes les conditions de mer ?

Ces flotteurs ont été conçus pour répondre aux conditions de mer de l’Atlantique. Ils résistent aux vagues cinquantennales de très forte amplitude, susceptibles de se produire 1 fois tous les 50 ans, et résistent à des tempêtes. Ils sont adaptés à une profondeur faible (60 mètres), à des conditions de houle et de vents orientés dans la même direction. Des conditions de mer représentatives de 80 % des situations que l’on va retrouver dans le monde entier ! C’est pourquoi nous travaillons déjà sur des projets au Japon, aux Etats-Unis, en Ecosse et au Royaume-Uni.

Nos méthodes de conception ont été certifiées par un bureau international de certification indépendant (Bureau Veritas). Nous sommes donc capables de nous engager sur la performance des produits mondialement. Enfin, nos flotteurs peuvent être mis en œuvre quel que soit le fabricant d’éolienne choisi par les opérateurs. Ils peuvent être conçus en différents matériaux (acier, béton ou mixte), ce qui nous permet de nous adapter aux contraintes technico-économiques des projets.

Le projet pilote de Groix-Belle-Île va ouvrir la voie à l’éolien flottant. Quel est le potentiel de marché pour Naval Energies ?

Le potentiel de l’éolien flottant est considéré comme étant trois fois celui du potentiel de l’éolien fixe. On parle de 3.500 GW de potentiel installable. En flotteurs, cela fait de l’ordre de 350.000 unités à produire, c’est donc un potentiel énorme ! Et il est réparti à peu près partout dans le monde.

Grâce à ce projet des éoliennes de Groix-Belle-Île, représentatif des conditions de mer répandues dans le monde entier, nous allons pouvoir démontrer et prouver que notre technologie sera utilisable dans les prochains appels d’offres commerciaux. Cela nous permettra de conforter notre position de leader des énergies marines renouvelables, notamment dans l’éolien flottant.

Partager

Newsletter

Recevez gratuitement nos Newsletters