En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

WindLab, formation d'excellence pour les futurs
Techniciens de maintenance de parcs éoliens

Depuis 2013, l’espace WindLab créé par la Région Picardie, répond au principal besoin des constructeurs / exploitants de parcs éoliens : 30 nouveaux techniciens sont formés chaque année - et travaillent - dans la 2ème région française en éoliennes installées.

WindLab, espace d'excellence pour se former dans l'éolien

C’est d'un besoin socio-économique concret et de la volonté politique régionale qu'a abouti WindLab, un outil original de formation dans l’éolien, basé à Amiens (80).

À l'origine, plusieurs entreprises implantées en Picardie ont interpellé la collectivité régionale. Les candidats à l'emploi se faisaient rares sur les postes créés localement pour la maintenance des éoliennes.

Afin de satisfaire à cette demande croissante, et se saisissant du développement de la filière, la Région Picardie a créé WindLab, doté de tous les équipements nécessaires à la formation. C'est, par exemple, la seule plateforme à détenir les deux technologies de génératrices existantes sur le marché.

Les entreprises, très impliquées dans votre formation

De 6, ce sont aujourd’hui 32 entreprises inscrites dans la démarche, qu’elles soient constructeurs, développeurs, exploitants, spécialistes de la maintenance ou fabricants de composants.

Comment se réalise concrètement ce partenariat ? Par une participation à la sélection des candidats, des interventions pédagogiques, des aides matérielles pour les travaux pratiques. Et il se traduit naturellement par l’accueil de stagiaires en entreprise puis en emploi.

WindLab, votre meilleur passeport pour l'emploi

A ce jour, sur les 57 personnes formées au certificat BZEE*, 87,5% sont en emploi (dernière session à 100% d’insertion 3 mois après la formation).

Les emplois sont situés très majoritairement dans le grand Nord de la France. Tous les formés obtiennent au minimum une proposition d’emploi et jusqu’à 4 pour les derniers sortis durant l’été 2015.

L'offre de formation continue de s'enrichir...

WindLab étend son offre de formation. Ajoutés aux 30 techniciens BZEE formés annuellement par le GRETA d’Amiens et Proméo, un autre diplôme est désormais enseigné.

Il s'agit du BTS Maintenance des systèmes (MS) option Éolien, sous statut scolaire par le Lycée E. Branly et en alternance (apprentissage) par le CFA Proméo de Friville-Escarbotin.

Par la qualité de son équipement, WindLab est également devenu une véritable vitrine de l’éolien... Ses portes ouvertes annuelles sont une occasion à ne pas rater pour venir découvrir ces machines qui font rêver. Et du rêve à l'emploi, il n'y a qu'un pas !

*BZEE : certificat de compétences allemand créé et reconnu par les professionnels de l’éolien.

Témoignages

« A la suite d’un bac pro maintenance, je n’avais pas d’idée précise sur mon avenir professionnel. J’ai eu la chance de rencontrer un technicien de maintenance éolien qui m’a expliqué le métier et cela m’a donné envie de travailler dans l’éolien ! Mon choix s’est porté sur un BTS MS qui s’ouvrait en apprentissage dans un CFA à Friville-Escarbotin (80), en partenariat avec WindLab. Le fait d’être une femme dans l’éolien n’est pas courant, je suis la 3eme femme technicienne dans mon entreprise d’accueil, Enercon. Pourtant, ce métier est à notre portée: le matériel est adapté, il y a des treuils pour les charges lourdes et, dans tous les cas, nous sommes toujours en binôme ! ».

A 45 ans, René Lecacheur a décidé de devenir technicien de maintenance en parcs éoliens à la suite d’un bilan de compétences réalisé dans le cadre d’une reconversion professionnelle : « J’avais en poche un CAP et BEP mécanique ainsi qu’un bac pro en plasturgie et des années d’expérience en maintenance industrielle. J’ai suivi la 1re session de formation WindLab, organisée par Proméo en juin 2013. Depuis ma sortie, et grâce au stage, je travaille chez Nordex dans l’Oise ! J’ai même signé mon CDI avant la sortie de formation ! ». Aujourd’hui, après seulement 18 mois d'activité, René se voit proposer un nouveau poste dans l’entreprise.

Partagez sur…

Newsletter

Recevez gratuitement nos Newsletters