En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement
Ils l’ont dit le 11 mars 2011
Le coût de l'inaction face aux changements climatiques constitue un serieux risque de guerre globale
Sir Nicholas Stern - Professeur d'économie à la London School of Economics
C'est ce qu'indique Sir Nicholas Stern dans une interview vidéo datée du 8 mars 2011. L'économiste, connu pour son rapport sur les coûts potentiels des changements climatiques, estime que la hausse des températures pourrait changer les modes de vie de centaines de millions, voire de milliards, de personnes sur l'ensemble de la Terre. En particulier, la hausse des océans et la désertification entraîneraient des déplacements massifs de populations qui constitueraient un risque sérieux de conflit global dans les 100 à 120 prochaines années.

Newsletter

Recevez gratuitement nos Newsletters